H
. s. f. et m.
La huitième lettre de l'alphabet. Lorsqu'on l'appelle Ache, suivant la prononciation ancienne et usuelle, son nom est féminin. Une H ( ache ). Une grande H. Une petite h. Il est masculin, lorsque, suivant la méthode moderne, on prononce cette lettre comme une simple aspiration, telle qu'elle est dans la première syllabe de Héros.   Dans la prononciation, H s'aspire, ou reste nul, ou se combine avec la consonne qui le précède.  H, n'a aucun son et ne s'aspire point au commencement de la plupart des mots qui viennent du latin, et qui dans le latin ont un H initial, comme : Habile, habitude, hérédité, héritier, hébété, histoire, heure, homme, humain, honneur, honnête, humble, etc. Il faut excepter de cette règle plusieurs mots, comme : Haleter, hennir, héros, harpie, etc.   Cette lettre n'a pareillement aucun son dans certains mots français qui ont un H initial, quoique les mots latins d'où ils viennent n'en aient pas. Par exemple, on ne la prononce point dans ces mots : Huile, huître, huis, huissier, etc.   H, s'aspire au commencement des autres mots français qui viennent des mots latins sans H, comme dans ces mots : Hache, haut, hérisson, huit, huppe.   Dans tous les mots qui ne viennent point du latin, H initial s'aspire et se prononce, comme : Hâbler, hanter, hanche, honte, hâter, hâtif, haricot, haïr, haie, hardi, hasard, harangue, happer, hallebarde, hâle, etc.   H initial aspiré empêche l'élision des voyelles, ou la liaison des consonnes avec la voyelle qui le suit. Ainsi, on écrit et on prononce, Le hasard, la haine, etc. Dans Belle harangue, j'aurais honte, quel hasard, les mots Belle, j'aurais, quel, se prononcent comme s'ils terminaient une phrase.  Devant les mots féminins qui commencent par un H aspiré, l'adjectif possessif ne prend jamais la forme du masculin. Ainsi, on dit : Ma haine, ta honte, ta hauteur.   H, placé au milieu d'un mot, entre deux voyelles, est ordinairement aspiré, comme dans ces mots : Aheurter, cohue, cohorte.   Quand H est après un T ou une R, ce qui n'arrive que dans les mots tirés du grec ou de quelque autre langue, cette lettre n'a aucun son particulier. Ainsi, Théologie, Athènes, Démosthène, Bithynie, Thrace, gothique, rhéteur, rhume, rhythme, etc., se prononcent comme s'ils étaient écrits, Téologie, Atènes, Trace, rytme, etc.   Quand H est après un C, dans les mots pris du grec, de l'hébreu ou de l'arabe, C et H ensemble se prononcent ordinairement comme un K. Ainsi, Achéloüs, Achmet, archange, archiépiscopal, catéchumène, Chersonèse, Melchisédech, Chalcédoine, Chaldéen, chaos, eucharistie, chiromancie, chrétien, se prononcent comme s'ils étaient écrits, Akéloüs, arkiépiscopal, arkange, Kersonèse, Melkisédec, kaos, krétien, etc.   L'usage a excepté de cette règle les mots suivants : Achille, Chypre, Achéron, chérif, chérubin, archevêque, chimie, chirurgie, archiduc, architecte, Michel, où CH se prononce à peu près comme le J fortement articulé. Dans Michel-Ange, on prononce Mikel.   Dans tous les mots purement français, ou qui ne viennent que du latin, C et H ensemble se prononcent toujours comme l'articulation forte du J. Exemples : Chose, chercher, choir, chute, cher, chair, charité, chétif, vache, cacher, rocher, cocher, etc.   Quand H se trouve après un P dans les mots d'origine grecque ou hébraïque, ces deux lettres ensemble se prononcent comme un F : Séraphin, Japhet, Joseph, Philippe, Phalaris, physique, philosophie, sphinx, etc. ; prononcez Sérafin, Josef, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • H — is the eighth letter in the Latin alphabet. Its name in both British and American English is spelled aitch [ H Oxford English Dictionary, 2nd edition (1989); Merriam Webster s Third New International Dictionary of the English Language, Unabridged …   Wikipedia

  • Ĥ — Ĥ, or ĥ is a consonant in Esperanto orthography, representing a voiceless velar fricative IPA| [x] or voiceless uvular fricative IPA| [χ] .In the case of the minuscule, some fonts place the circumflex over the riser of the base letter h, others… …   Wikipedia

  • — H with macron below (unicode|H̱ ẖ) transliterates: *Arabic unicode|ẖāʼ (ﺥ) (also as ḫ) *Hebrew unicode|ẖet (ח) (also as ḫ) *Egyptian hieroglyph XUnicodeUnicode unicode|ẖ U+|1E96 Latin small letter h with line below is canonically equivalent to… …   Wikipedia

  • H — ([=a]ch), the eighth letter of the English alphabet, is classed among the consonants, and is formed with the mouth organs in the same position as that of the succeeding vowel. It is used with certain consonants to form digraphs representing… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • H+ — or h+ could mean:* Hydrogen ion, H+ * Electron hole, h+ * H (S train) * Transhumanism, H+, >H …   Wikipedia

  • H... — H... Faraón de la Dinastía IX de Egipto Reinado c. 2110 a. C Predecesor Shed...y Sucesor Jety V H... fue un gobernante de nombre desconocido durante la …   Wikipedia Español

  • H — (h[aum]). (Mus.) The seventh degree in the diatonic scale, being used by the Germans for B natural. See {B}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • — (h breve below) is an extended Latin letter to transliterate *Arabic ArabDIN|Ḫāʼ [IPA|χ] *Akkadian [IPA|χ] *Hittite laryngeal h (pronounced probably [x] or [h] ), see Hittite cuneiform *Egyptian x, see Egyptian hieroglyphs …   Wikipedia

  • — (minuscule: unicode|ḥ) is a transliteration that may refer to: *Sanskrit visarga *Semitic Unicode|Ḥet …   Wikipedia

  • H — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Significations des lettres de l’alphabet latin A B …   Wikipédia en Français

  • H — Hh H beziehungsweise h (gesprochen: [haː]) ist der achte Buchstabe des lateinischen Alphabets und ein Konsonant (auch wenn er unter bestimmten Bedingungen stumm ist). Der Buchstabe H hat in deutschen Texten eine durchschnittliche Häufigkeit von 4 …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”