GUEULÉE
s. f.
Grosse bouchée ou goulée ; ce qui tient dans la bouche d'une personne, d'un animal, etc.  Il signifie aussi, Paroles sales, déshonnêtes. Il a dit beaucoup de gueulées. Ce mot est bas.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gueulée — ⇒GUEULÉE, subst. fém. A. Cri, clameur, paroles proférées avec violence. Si tous les clochards de l endroit se plaignaient de leur fatigue ou de leur estomac, ça ferait une belle gueulée. On ne s entendrait plus (AYMÉ, Puits, 1932, p. 167). P.… …   Encyclopédie Universelle

  • gueulée — Gueulée. s. f. v. Quelques uns disent, Goulée. Paroles vilaines & effrontées. Il dit des gueulées, de vilaines gueulées. Goulée, signifie aussi, Une grosse bouchée. Il n en a fait qu une goulée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gueulée — (gheu lée) s. f. Grosse bouchée, ce qui tient dans la gueule, dans la bouche. ÉTYMOLOGIE    Gueule ; provenç. golada. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE GUEULÉE. Ajoutez : 2°   Cris violents, grossiers. •   Ces sauts, mornifles et gambades, Beuglements,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GUEULÉE — n. f. Grosse bouchée. Voyez GOULÉE …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CHANT — Le chant est d’abord expression naturelle de l’être humain, que la voix soit belle ou non, éduquée ou non. Qu’il soit plaisir pur, qu’il ait vocation cultuelle, esthétique ou cathartique, qu’il se réclame de traditions millénaires ou des formes… …   Encyclopédie Universelle

  • benoît — benoît, oîte [ bənwa, wat ] adj. • beneeit Xe; p. p. de l a. fr. benëir « bénir », du lat. benedictus → benêt, bénit 1 ♦ Vx Bon et doux. 2 ♦ Iron. Qui prend un air doucereux. Adv. BENOÎTEMENT , 1823 . ● …   Encyclopédie Universelle

  • gueuler — [ gɶle ] v. <conjug. : 1> • 1648; de gueule I ♦ V. intr. Fam. 1 ♦ Parler, crier ou chanter très fort. ⇒ vociférer. Il gueule pour un rien. ⇒ hurler. Ne gueule pas comme ça, je ne suis pas sourd. Spécialt Protester, revendiquer avec force. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • happer — [ ape ] v. <conjug. : 1> • fin XIIe haper; rad. onomat. germ. happ 1 ♦ V. tr. Saisir, attraper brusquement et avec violence. Être happé par un train. ♢ Spécialt (animaux) Saisir brusquement dans sa gueule, son bec. Oiseau qui happe au vol… …   Encyclopédie Universelle

  • elé — agnelé aigrelet amoncelé annelé appelé attelé barbelé batelé bordelais bosselé bottelé bourrelé bracelet burelé cannelé capelet carrelé celé celée cervelet chancelé chapelet ciselé clavelé congelé constellé coquelet corselet craquelé crénelé… …   Dictionnaire des rimes

  • eulée — dégueulée gueulée …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”