GROSSIÈRETÉ
s. f.
Caractère de ce qui est grossier, rude ; manque de délicatesse. La grossièreté d'une étoffe, d'un drap, d'une toile. La grossièreté des traits donne un air commun. La grossièreté de cette architecture.   Il se dit, figurément, de La rudesse qui vient du défaut de civilisation. La grossièreté d'un peuple barbare. Dans ces temps d'ignorance et de grossièreté. Grossièreté de moeurs.   Il signifie aussi, Impolitesse, défaut de civilité dans ce qu'on dit ou ce qu'on fait. Il en a usé avec beaucoup de grossièreté. Il y a de la grossièreté a parler de la sorte. Admirez la grossièreté de cet homme   Il signifie également, Parole grossière, rude, malhonnête Dire une grossièreté à quelqu'un. Il lui a dit des grossièretés.   Il se dit encore au sens moral, en parlant De ce qui suppose beaucoup d'ignorance, de sottise, de déraison ou de maladresse. Cela fait mieux ressortir la grossièreté de cette faute, de cette bévue. La grossièreté d'une erreur, d'une illusion. Ce mensonge est d'une telle grossièreté, qu'on ne peut pas en être dupe.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grossièreté — [ grosjɛrte ] n. f. • 1642 au sens 2; de grossier 1 ♦ Caractère de ce qui est grossier, de peu de valeur, ou imparfaitement façonné, exécuté. Grossièreté de fabrication. 2 ♦ Vx ou littér. Manque de délicatesse, de culture, de raffinement. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • grossiereté — Grossiereté. s. f. Qualité de ce qui est grossier, rudesse, manque de delicatesse. La grossiereté de cette architecture. admirez vous la grossiereté de cet homme? …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Grossièreté — (fr.), Grobheit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • grossièreté — /gros yer tāˈ/ (French) noun Grossness, rudeness, coarseness …   Useful english dictionary

  • GROSSIÈRETÉ — n. f. Caractère de ce qui manque de finesse, de délicatesse. La grossièreté d’une étoffe, d’un drap, d’une toile. La grossièreté des traits. La grossièreté de cette architecture. Il se dit aussi de la Rudesse qui vient du défaut de culture,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • grossièreté — (grô siè re té) s. f. 1°   Caractère de ce qui est grossier, rude, sans délicatesse. La grossièreté d un travail. La grossièreté d une étoffe. 2°   Par analogie. La grossièreté d un mensonge. •   Alors le pécheur surpris s indigne de la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • grossièreté — nf., parole grossièreté grossière // ordurière, vulgarité : orsheri (Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Grossièreté — Juron Dans les bandes dessinées, les gros mots dans les bulles sont couramment remplacés par des illustrations. Un juron est un terme ou une expression brève, plus ou moins grossier, vulgaire ou blasphématoire, dont on se sert pour donner une… …   Wikipédia en Français

  • indélicatesse — [ ɛ̃delikatɛs ] n. f. • 1794; de indélicat 1 ♦ Manque de délicatesse dans les manières. Il est d une indélicatesse insupportable. ⇒ goujaterie, grossièreté, impolitesse, indiscrétion (2o) , inélégance. 2 ♦ Procédé, acte indélicat. ⇒ malhonnêteté …   Encyclopédie Universelle

  • barbarie — [ barbari ] n. f. • 1495; lat. barbaria 1 ♦ Manque de civilisation, état d un peuple non civilisé. Tirer un peuple de la barbarie. « Des restes de barbarie traînent encore, dit M. Bergeret, dans la civilisation moderne » (France). 2 ♦ Absence de… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”