GOBERGER
(SE). v. pron.
Se moquer. Il se gobergeait de ces gens-là.   Il signifie aussi, Se divertir. Depuis deux jours, ils se gobergent à la campagne.   Il signifie encore, Prendre ses aises. Il se gobergeait dans un bon fauteuil.   Ce mot est familier dans ses trois acceptions.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • goberger — (se) [ gɔbɛrʒe ] v. pron. <conjug. : 3> • 1648 ; tr. « railler » XVe; du moy. fr. goberge « forfanterie »; rad. °gobbo → gober ♦ Fam. Prendre ses aises, bien se traiter, faire bombance. « tu vis là, chez moi, comme un chanoine, comme un coq …   Encyclopédie Universelle

  • goberger — (SE) vp. => Aise (nm.) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • goberger (se) — ⇒GOBERGER (SE), verbe pronom. Familier A. Vx. Se moquer, se gausser (de). Il se gobergeait de ces gens là (Ac. 1798 1878). B. Prendre ses aises, se divertir. Nous pourrions nous amuser, boire du bon vin, danser, rire et nous goberger de toutes… …   Encyclopédie Universelle

  • goberger\ se — goberger (se) [ gɔbɛrʒe ] v. pron. <conjug. : 3> • 1648 ; tr. « railler » XVe; du moy. fr. goberge « forfanterie »; rad. °gobbo → gober ♦ Fam. Prendre ses aises, bien se traiter, faire bombance. « tu vis là, chez moi, comme un chanoine,… …   Encyclopédie Universelle

  • GOBERGER (SE) — v. pron. Se divertir, prendre ses aises, se bien traiter, manger d’une façon plantureuse. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • se goberger — goberger (se) (go bèr jé. Le g prend un e devant a et o : gobergeant, gobergeons) v. réfl.    Terme familier. 1°   Prendre ses aises. Il se gobergeait dans un bon fauteuil. 2°   Se divertir. •   Comment il se gobergera, Quand ensuite il égorgera… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • se goberger — ● se goberger verbe pronominal (ancien français gobert, facétieux, de se gober) Familier Faire bonne chère, faire bombance. Prendre ses aises, se prélasser. ● se goberger (difficultés) verbe pronominal (ancien français gobert, facétieux, de se… …   Encyclopédie Universelle

  • bombance — [ bɔ̃bɑ̃s ] n. f. • 1530; bobance « orgueil, faste » fin XIe; d un rad. onomat. bob, idée de « gonflé » → bobard ♦ Très bon repas. « quelque joyeuse bombance est dans l air » (Musset). ⇒ festin, ripaille. Faire bombance. ⇒ 2. bombe, 2. bringue;… …   Encyclopédie Universelle

  • coq — 1. coq [ kɔk ] n. m. • v. 1125; onomat. d apr. le cri du coq; a éliminé l a. fr. jal, lat. gallus 1 ♦ Oiseau de basse cour, mâle de la poule (gallinacés). Le coq et les poules. La crête du coq; crête de coq. Les barbillons du coq. ⇒ caroncule.… …   Encyclopédie Universelle

  • manger — 1. manger [ mɑ̃ʒe ] v. tr. <conjug. : 3> • 1080; lat. manducare « mâcher » 1 ♦ Avaler pour se nourrir (un aliment solide ou consistant) après avoir mâché. ⇒ absorber, consommer, ingérer, ingurgiter, prendre; fam. bouffer, boulotter, s… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”