GLACER
. v. a.
Il ne se dit proprement que De l'action par laquelle le froid fait congeler l'eau ou d'autres liquides. Le grand froid glace les rivières, glace le vin même. Faire glacer du sorbet.   Il s'emploie également avec le pronom personnel. L'étang, le bassin commence à se glacer.   Il est aussi neutre. Les fontaines d'eau vive ne glacent jamais. L'esprit de vin ne glace point dans les climats tempérés.

Fig., Glacer le sang, Causer une émotion désagréable, et si forte, que le mouvement du sang en est comme suspendu. La peur me glaça le sang dans les veines. À cette vue, mon sang se glaça.

GLACER, se dit, par extension, Des choses qui causent une sensation de froid très-vive. Ce vent glace le visage. Cette eau glace les mains. Il tombait une pluie qui nous glaçait.   Il se dit quelquefois, surtout en poésie, pour exprimer La diminution, la perte de la chaleur naturelle, causée par la vieillesse, la mort, etc. La vieillesse glace le sang. Des membres que la mort a glacés.

Fig., Un coeur que les ans ont glacé, un coeur glacé par l'âge, etc., Un coeur auquel la vieillesse a fait perdre de sa sensibilité.

GLACER, signifie encore figurément, Déconcerter, décourager, abattre, frapper de stupeur. Il a un abord, un sérieux qui glace. Sa réponse me glaça. Glacer l'imagination. Glacer la verve d'un poëte. Son regard effrayant me glaça. Quel effroi vous glace ? La crainte avait glacé les courages. Cette nouvelle a glacé tous les esprits. Glacer quelqu'un d'effroi, de terreur. Ce récit nous glaça d'horreur.   Cet orateur a un débit qui glace, Il a un débit monotone et sans chaleur, qui fatigue et qui ennuie.

GLACER, en termes de Peinture, Appliquer une couleur brillante et transparente sur une autre qui est déjà sèche et à laquelle on veut donner ainsi plus d'éclat, de vigueur, etc. Il est difficile d'atteindre au ton des velours d'un beau bleu, ou de couleur de rubis, sans les glacer.   Glacer des confitures, glacer des pâtes, des massepains, des cerises, des marrons, etc., Les couvrir d'une croûte de sucre qui est lissée comme de la glace.   Glacer des viandes, Les couvrir d'une gelée de viande lisse et transparente. Glacer des fricandeaux.   Glacer une doublure de taffetas sur une étoffe, La coudre de telle manière qu'elle soit entièrement jointe, et qu'elle paraisse unie comme de la glace.

GLACÉ, ÉE. participe, Eau glacée. Marrons glacés.   Gants glacés, Gants cirés et unis comme de la glace. Taffetas glacé, Taffetas de deux couleurs, et extrêmement lustré.  En Botan., Plante glacée, ou substantivement, Glacée. Voyez GLACIALE.

GLACÉ, se dit aussi pour Très-froid. Climat glacé. Vous avez bien froid, vos mains sont glacées.

Fig. et poétiq., La main glacée, les mains glacées de la mort.

GLACÉ, se dit encore, figurément, De ce qui déconcerte et refroidit. Abord glacé. Réponse glacée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • glacer — [ glase ] v. tr. <conjug. : 3> • fin XVe; glacier « glisser » v. 1165; lat. glaciare, bas lat. glacia → glace 1 ♦ Rare Convertir (un liquide) en glace. ⇒ congeler, geler. Fig. et littér. Loc. Glacer le sang : saisir d une émotion si forte… …   Encyclopédie Universelle

  • glacer — Glacer. v. a. Il ne se dit que du froid qui congele, & endurcit l eau & d autres liqueurs. Le grand froid a glacé les rivieres. Il est aussi n. & quelquefois n. pass. Les fontaines d eau vive ne glacent point, ne se glacent jamais. On dit fig.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • glacer — Glacer, Glaciare. Se glacer, Glaciari, Conglaciare. Glacé de tous costez, Circongelatus …   Thresor de la langue françoyse

  • glacer — (gla sé. Le c prend une cédille devant a et o : je glaçais, nous glaçons) v. a. 1°   Changer en glace les liquides. Le grand froid glace le vin même. •   Le fleuve était pris, il portait : le cours des glaçons que jusque là il charriait, s était… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GLACER — v. tr. Solidifier un liquide, en sorte qu’il passe à l’état de glace. Le grand froid glace les rivières, glace le vin même. SE GLACER ou intransitivement GLACER signifie Se solidifier en glace. Les fontaines d’eau vive ne glacent jamais. L’esprit …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • glacer — vt. ; figer : glyaché (Arvillard.228), glyafî, glyassî (Albanais.001). E. : Transir …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Glacer le sang de quelqu'un — ● Glacer le sang de quelqu un lui causer un grand effroi …   Encyclopédie Universelle

  • se glacer — ● se glacer verbe pronominal être glacé verbe passif Avoir très froid, être gelé : Avoir les mains glacées. ● se glacer (expressions) verbe pronominal être glacé verbe passif Avoir le sang qui se glace dans les veines, être pris d épouvante …   Encyclopédie Universelle

  • Machine à glacer — ● Machine à glacer machine de corroyeur, employée pour polir mécaniquement les cuirs et peaux tannés …   Encyclopédie Universelle

  • glacis — 1. glacis [ glasi ] n. m. • 1421; de glacer, au sens anc. de « glisser » 1 ♦ Talus incliné qui s étend en avant d une fortification. « murailles doubles [...] précédées d un glacis oblique qui favorisait le tir » (Daniel Rops). Fig. Polit. Zone… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”