ÂNONNER
. v. n.
Ne lire ou ne réciter, ne répondre qu'avec peine, qu'en hésitant. Il y a deux ans que cet enfant va à l'école, et il ne fait encore qu'ânonner. Ânonner en récitant sa leçon. Quand il soutint sa thèse, il ne faisait qu'ânonner. Il est familier.  Il s'emploie quelquefois activement. Cet écolier ne fait qu'ânonner sa leçon.   ÂNONNÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ânonner — [ anɔne ] v. tr. <conjug. : 1> • 1606; de ânon ♦ Lire, parler, réciter d une manière pénible et hésitante. ⇒ bredouiller. « Dans ces fables qu on nous fait ânonner » (Lacretelle). absolt « qu il bredouille, qu il ânonne, qu il cherche ses… …   Encyclopédie Universelle

  • ânonner — ÂNONNER. v. n. Ne lire ou ne répondre qu avec peine, qu en hésitant. Il y a deux ans que cet enfant va à l école, et il ne fait encore qu ânonner. Quand il soutint ses thèses, il ne faisoit qu ânonner. Il est familier. f♛/b] Il se prend… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ÂNONNER — v. intr. Ne lire, ne réciter, ne répondre qu’avec peine, qu’en hésitant. Il y a deux ans que cet enfant va à l’école, et il ne fait encore qu’ânonner. ânonner en récitant sa leçon. Quand il soutint sa thèse, il ne faisait qu’ânonner. Il s’emploie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ânonner — (â no né) 1°   V. n. Lire ou réciter d une manière pénible et hésitante. •   Son éloquence ne nous a pas séduites, elle nous a diverties ; nous admirions comme, en ânonnant, il ne laissait pas de sortir heureusement de toutes ses périodes, SÉV.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ânonnement — [ anɔnmɑ̃ ] n. m. • 1695; de ânonner ♦ Action d ânonner; paroles ânonnées. ● ânonnement nom masculin Action d ânonner. ânonnement n. m. Action d ânonner. ⇒ÂNONNEMENT, subst. masc. Action d ânonner : • 1. Blessé du succès de Rodenbach, le vieux… …   Encyclopédie Universelle

  • ANNONE — À l’origine, le mot «annone» désignait l’approvisionnement de Rome, qui fut conçu sous la forme d’un impôt en nature versé par les provinciaux; par la suite, il reçut un second sens et s’appliqua au service administratif chargé de collecter ce… …   Encyclopédie Universelle

  • anone — [ anɔn ] n. f. • 1740; anon 1556; de l esp. anona, de même o. que ananas ♦ Fruit charnu, sucré et parfumé, appelé aussi pomme cannelle (⇒ corossol), d un arbre des régions équatoriales; cet arbre lui même (anonacées), rappelant le pommier. ⊗ HOM …   Encyclopédie Universelle

  • épeler — [ ep(ə)le ] v. tr. <conjug. : 4> • XV e; espelt XIe; frq. °spellôn « raconter » 1 ♦ Nommer oralement successivement chacune des lettres de (un mot). Voulez vous épeler votre nom ? Épeler les mots d une dictée. Les sigles sont épelés. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • lire — 1. lire [ lir ] v. tr. <conjug. : 43> • fin XIe; lat. legere I ♦ 1 ♦ Suivre des yeux en identifiant (des caractères, une écriture). Lire des lettres, des caractères, des numéros. Lire une écriture difficile, un manuscrit. ⇒ déchiffrer.… …   Encyclopédie Universelle

  • ânonnement — (â no ne man) s. m. Action d ânonner. ÉTYMOLOGIE    ânonner …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”