GELER
. v. a.
Glacer, endurcir par le froid, pénétrer par un froid excessif. Le froid a gelé l'eau du bassin, a gelé jusqu'aux pierres. Le froid a gelé le vin dans les caves. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. L'eau se gèle. Il fait un si grand froid, que le vin se gèle dans le verre.   Il se dit particulièrement Du dommage que le froid cause aux vignes, aux arbres, etc., surtout lorsqu'ils sont en boutons ou en fleurs. Le froid a gelé mes vignes. Tous les poiriers ont été gelés.

GELER, signifie, par exagération, Causer du froid. Voilà une porte qui nous gèle. Vous avez les mains si froides, que vous me gelez. Je suis gelé de froid. Je suis tout gelé.

Fig. et fam., Cet homme gèle ceux qui l'abordent, Son accueil est extrêmement froid.

GELER, est aussi neutre La rivière a gelé. Les doigts, les pieds lui ont gelé. Les vignes ont gelé.   Il signifie, par exagération, Avoir extrêmement froid. Cette chambre est si froide, qu'on y gèle.

GELER, s'emploie aussi impersonnellement. Il gèle très-fort. Il a gelé bien serré. Il a gelé à pierre fendre.

Prov. et fig., Plus il gèle, plus il étreint, Plus il arrive de maux, plus il est difficile de les supporter.

GELÉ, ÉE. participe, Prov. et fig., Il a le bec gelé, se dit D'un homme qui affecte de garder le silence. Dans le sens contraire, Il n'a pas le bec gelé, Il parle beaucoup.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • geler — [ ʒ(ə)le ] v. <conjug. : 5> • XIIe; lat. gelare I ♦ V. tr. 1 ♦ Transformer en glace, solidifier par le froid. ⇒ congeler, surgeler. Un temps « à geler le mercure » (Gautier). Par ext. Durcir par le froid. L hiver sibérien gèle profondément… …   Encyclopédie Universelle

  • geler — Gelare, Congelare. Se geler, Gelascere. Qui ne se peut geler, Incongelabilis. Qui se gele facilement, Gelabilis. Curio laisse geler son office, Conglaciat Tribunatus Curioni. Gelé, Gelatus. Il est gelé de ne rien faire, Congelauit otio …   Thresor de la langue françoyse

  • geler — GELER. v. act. Glacer, endurcir par le froid, penetrer par un froid excessif. Ce vent là gelera les vignes. tous les fruits sont gelez. On le dit aussi, Par exaggeration, pour dire, Causer du froid. Voilà une porte qui nous gele. vous avez les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • geler — gȅler m DEFINICIJA razg. krhotina granate, metka i sl. koja se nakon udarca deformirala i odbila dalje proizvodeći oštar i zviždav zvuk u letu; šrapnel, špliter, rbak, rbina, prskotina ETIMOLOGIJA njem. Geller …   Hrvatski jezični portal

  • geler — (je lé. La syllabe ge prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je gèle, je gèlerai) v. a. 1°   Transformer en glace, durcir par le froid. Le froid a gelé l eau du bassin, le vin dans les caves. 2°   Par extension, détruire la …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • geler — vi. /vt./vimp. ZHÈLÂ (Aillon V., Albanais.001b, Annecy.003, Balme Si.020, Bellecombe Bauges, Billième, Chambéry.025, Doucy Bauges, Thônes, Villards Thônes), zh(a)lâ (001a | 025, Arvillard, Cordon.083, Montendry, Morzine, Saxel.002), zèlâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • GELER — v. tr. Durcir, rendre solide par le froid. Le froid a gelé l’eau du bassin. Le froid a gelé le vin dans les caves. L’eau se gèle. Il fait un si grand froid que l’huile se gèle dans la bouteille. Il signifie aussi Pénétrer par un froid excessif.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Geler à pierre fendre — ● Geler à pierre fendre geler très fort …   Encyclopédie Universelle

  • Geler blanc — ● Geler blanc faire froid au point de congeler la rosée …   Encyclopédie Universelle

  • geler de froid —    Pléonasme, c est à dire, surabondance de mots inutiles; dites simplement, geler . Je suis gelé …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”