GELÉE
s. f.
Grand froid qui pénètre les corps et qui glace l'eau. Une forte gelée. Ce temps nous promet de la gelée. Il y a eu de grandes gelées cet hiver. Beaucoup d'oliviers furent détruits par la gelée.

Prov., La gelée n'est bonne que pour les choux.   Gelée blanche, Couche très-blanche de glaçons menus, formée par la bruine, et qui paraît le matin sur les herbes, sur les toits, etc.

GELÉE, se dit aussi d'Un suc de viande, ou de quelque autre substance animale, qui a pris, en se refroidissant, une consistance molle et tremblante. Gelée de veau. Un plat de gelée. Un pot de gelée. Gelée au rhum. Manger de la gelée. Gelée pour les malades. Gelée de poisson. Gelée de corne de cerf. Etc.   Il se dit également Du jus que l'on tire de quelques fruits cuits avec le sucre, et qui se congèle étant refroidi. Gelée de groseille. Gelée de pomme. Des gelées de toute espèce.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gelée — [ ʒ(ə)le ] n. f. • 1080; bas lat. gelata, de gelare → geler 1 ♦ État de la température lorsqu elle s abaisse au dessous du zéro de l échelle thermométrique et provoque la congélation de l eau. ⇒ gel, glace, verglas. Gelées hâtives ou gelées d… …   Encyclopédie Universelle

  • gelée — Gelée. s. f. Froid excessif qui glace, qui penetre les corps. Une forte gelée. les grandes gelées. gelée blanche. nous aurons de la gelée. ce temps là nous promet de la gelée. Il sign. encore, Un suc de viande congelé & clarifié. Un plat de gelée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gelee — Gelée Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Gelee — »gallertartiger, eingedickter Frucht oder Fleischsaft«: Das Substantiv wurde um 1700 aus gleichbed. frz. gelée entlehnt, das auf vlat. gelata, Part. Perf. von lat. gelare (gelatum) »gefrieren machen, zum Erstarren bringen«, zurückgeht.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • gelée — Gelée, Pruina, Gelicidium, Gelu, Subject à la gelée, Pruinosus, Calamitosus. Gelée qu on mange, Glaciata vel coagulata mucilago pedum vitulinorum …   Thresor de la langue françoyse

  • Gelee — (franz. gelée, spr. schölë), Präparat der Kochkunst u. Konditorei von halbfester Konsistenz. Fruchtgelees bereitet man aus Fruchtsäften mit starkem Zuckerzusatz durch Verdampfen. Andre Mischungen erhalten einen Zusatz von Gelatine (Hausenblase,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gelee — Sn erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. gelée f., dieses aus l. gelāta f., dem substantivierten PPP. von l. gelāre gefrieren, verdichten , zu l. gelū Eis, Frost . Verbum gelieren.    Ebenso ne. jelly, nndl. gelei, nschw. gelé, nnorw …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Gelée — (spr. schölë), Claude, s. Claude Lorrain …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gelée — (spr. schĕleh), Claude, Maler, s. Claude Lorrain …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Gelee — (frz., spr. schĕleh), der mit Zucker eingekochte Saft verschiedener Fruchtarten, der infolge seines Gehalts an Pektinsubstanzen beim Erkalten gallertartig gerinnt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • gelée — (je lée) s. f. 1°   Froid qui glace l eau et qui rend les corps plus rigides, Le temps est à la gelée. •   Tous ceux qui connaissent un peu les bois savent que la gelée du printemps est le fléau des taillis, BUFF. Hist. nat. Introd. Oeuvres, t.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”