GARDER
. v. a.
Conserver une chose, l'empêcher de se perdre, de se gâter, etc. Ce vin-là est si délicat, qu'on ne pourra le garder. Dans les chaleurs on ne peut garder la viande, la viande ne peut pas se garder.   Il signifie aussi, Retenir quelque chose, ne pas s'en dessaisir ; rester en possession de quelque chose. Garder copie d'une lettre, d'un acte, en garder un double. Je garde cela pour moi, Je veux garder cela à cause de la personne qui me l'a donné. C'est un homme qui ne peut rien garder, il donne tout. Il se garde tout, et ne donne rien aux autres. Gardez votre place, je serais fâché de vous en priver. Ce prince ne put garder ses conquêtes. Garder le pouvoir. On le dit quelquefois en parlant Des personnes. Elle voulut garder ses deux enfants auprès d'elle.   Garder la chambre, garder le lit, Se tenir dans sa chambre, dans son lit, pour cause de quelque incommodité. Garder la maison, Ne pas sortir, rester chez soi.  Garder prison, garder les arrêts, Rester en prison, rester aux arrêts.  En termes de Guerre, Garder les rangs, Demeurer dans les rangs. Gardez vos rangs.   Garder la fièvre, garder un rhume, L'avoir longtemps sans discontinuation. Il a gardé la fièvre quarte deux ans.   Garder une médecine, Ne pas la vomir. Garder un lavement, Ne pas le rendre promptement.  En termes de Chasse, Ces chiens gardent le change, Ils ne prennent pas le change.

GARDER, dans le sens de Conserver, de retenir, se dit aussi en parlant Des choses morales. Garder ses habitudes. Garder son caractère. J'avais peine à garder mon sérieux. Garder sa gravité. Il garde le ressentiment de cette injustice. Il lui garde une haine implacable. Garder rancune à quelqu'un.   Garder son rang, Soutenir avec dignité son rang, son état.  Garder un secret, Ne pas le révéler.

GARDER, signifie encore, Observer. Garder les commandements de Dieu. Garder la loi. Garder le silence. Garder le jeûne. Garder la chasteté. Garder le secret. Garder sa parole. Garder la foi des traités. Garder des mesures. Garder la bienséance. C'est un homme avec qui il faut garder de grandes mesures. Il a des mesures à garder en toutes choses. Il ne garde aucune bienséance. Il ne garde point le décorum.   Garder son ban, Accomplir le temps du bannissement auquel on a été condamné.  Proportion gardée, toute proportion gardée, En tenant compte de l'inégalité, de la différence relative des deux personnes, des deux choses dont il s'agit. Proportion gardée, toute proportion gardée, cette petite fille a plus d'intelligence que sa soeur aînée. Proportion gardée, ce petit jardin vaut mieux, vaut plus que ce grand parc.

GARDER, se dit quelquefois en parlant Des personnes que l'on continue d'employer pour les choses de leur profession. Je veux garder ce médecin, il m'a paru très-habile. C'est un excellent coiffeur, je le garderai. Il ne veut plus garder son secrétaire. Il n'a gardé que deux domestiques.

GARDER, signifie aussi, Réserver. Il faut garder cela pour demain. Je garde cet argent pour mon voyage. On lui gardera quelque chose pour son dîner. Je garde ce trait pour la fin, il y produira plus d'effet. Il lui gardait un châtiment terrible. Il garde ses faveurs pour ceux qui lui sont dévoués.

Prov. et fig., Garder une poire pour la soif, Ménager, réserver quelque chose pour les besoins à venir.

Prov., Vous ne savez pas ce que Dieu vous garde, ce que la fortune vous garde, se dit À une personne qui est dans l'affliction, dans le malheur, pour faire entendre qu'il peut lui arriver des consolations, que sa condition peut devenir meilleure.

Fig. et fam., La garder à quelqu'un, la lui garder bonne, Conserver du ressentiment contre quelqu'un, et attendre l'occasion de se venger. Il y a longtemps qu'il me la gardait. Je la lui garde bonne.

GARDER, se dit souvent en parlant Des personnes ou des choses à la conservation, au soin, à la surveillance desquelles on est commis. Garder un enfant. Je lui ai donne mon cheval, ma montre à garder. Je vais sortir un moment, veuillez garder ma place. Garder un magasin. Garder les bois. Garder les vignes. Garder un pays pour la chasse. Garder la chasse. Un chien qui garde bien la maison.   Garder les gages, les enjeux, En être dépositaire.

Prov. et fig., Garder le mulet, Être long-temps à attendre quelqu'un pendant qu'il est occupé à quelque affaire, à quelque divertissement. Ils ont gardé le mulet pendant trois heures. Il nous a fait garder le mulet.

Prov. et fig., Garder les manteaux, Faire le guet, ou demeurer à ne rien faire, pendant que ceux avec qui l'on est venu se divertissent, ou commettent quelque délit.

Fig. et fam., En donner à garder à quelqu'un, Lui en faire accroire. Vous voudriez m'en donner à garder.

GARDER, se dit particulièrement D'une personne qui se tient assidûment auprès d'un malade, auprès d'une femme en couche, pour les soigner et les servir. C'est une soeur de la Charité qui le garde. La femme qui la garde. Elle le garda jour et nuit.   Il signifie encore, Prendre garde que des prisonniers ne s'évadent. Garder des prisonniers à vue. Il fut étroitement gardé.   Il se dit également Du soin qu'on prend des troupeaux, lorsqu'on les mène paître. Garder les moutons. Garder les brebis. Garder les cochons. Garder les vaches. On dit dans un sens analogue, Garder les oies, les dindons.

Prov. et fig., Bonhomme, garde ta vache, se dit Pour avertir quelqu'un de prendre garde qu'on ne le trompe.

Prov. et fig., Quand chacun fait son métier, se mêle de son métier, les vaches sont bien gardées, en sont mieux gardées, Toutes choses vont bien lorsque chacun ne se mêle que de ce qu'il doit faire.

GARDER, signifie aussi, Défendre, protéger. Ce que Dieu garde est bien gardé.   Il signifie encore, Préserver, garantir. Dieu vous garde de pareils amis. On dit dans le même sens, par souhait : Dieu vous garde. Dieu vous veuille bien garder. Dieu vous garde de mal. Dieu vous en garde. Dieu m'en garde. Etc.

Fam., Dieu vous garde, se disait autrefois, par forme de salutation, À des inférieurs, lorsqu'on les abordait ou qu'on en était abordé. Il se disait aussi quelquefois, en riant, d'égal à égal.

GARDER, en parlant D'un roi, d'un prince, signifie, Veiller à sa sûreté, en prenant garde qu'on n'attente à sa personne. Les troupes qui gardent le roi, la personne du roi.

GARDER, se dit également en parlant D'un lieu, d'un poste que l'on est chargé de défendre. Garder un retranchement, des lignes. Ce corps de troupes est chargé de garder les côtes.

GARDER, avec le pronom personnel, signifie ordinairement, Prendre garde, se préserver de quelque chose. Gardez-vous bien de tomber. Il faut se garder de... Elle s'en serait bien gardée. Gardons-nous de rien faire qui puisse nous compromettre. Je me garderai bien d'en manger. Gardez-vous du soleil. Gardez-vous du serein. On dit quelquefois seulement, Garde, gardons, gardez, au lieu de Garde-toi, gardons-nous, gardez-vous. Gardez qu'on ne vous voie.

GARDÉ, ÉE. participe, Aux Jeux de cartes, Roi gardé, dame gardée, Roi, dame pour lesquels on a une ou plusieurs gardes.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garder — [ garde ] v. tr. <conjug. : 1> • 1050; germ. °wardôn;cf. all. warten « veiller, prendre garde » I ♦ 1 ♦ Prendre soin de (une personne, un animal). ⇒ veiller (sur); surveiller. Garder des bêtes, un troupeau (⇒ berger, gardeur, gardien) .… …   Encyclopédie Universelle

  • garder — GARDER. v. a. Conserver, tenir une chose en lieu propre & commode pour empescher qu elle ne se perde, qu elle ne se gaste &c. Garder des pierreries. garder de l argent. c est un homme qui ne sçauroit rien garder. garder du vin. garder de la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • garder — Garder, Asseruare, Conseruare, Custodire, Protegere, Tueri. Ceux qui gardent aucun, Custodiae custodiarum. Qui n est point gardé, Incustoditus. Garder les bestes és champs, Pascere. Garder, Vetustati mandare. B. Garder en ses escrits la diversité …   Thresor de la langue françoyse

  • Garder — er betegnelsen for en soldat i garden …   Danske encyklopædi

  • garder — (gar dé) v. n. 1°   Prendre garde, avoir soin qu une chose soit évitée. •   À ces honteux moyens gardez de recourir, CORN. Rodog. III, 2. •   Mon Dieu, Éraste, gardons d être surpris ; je tremble qu on ne nous voie ensemble, MOL. M. de Pourc. I,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GARDER — v. tr. Empêcher qu’une chose ne se perde, ne se gâte, ne disparaisse. On ne peut pas garder plus longtemps ce gibier, il faut le manger. Ce vin ne se gardera pas. Gardez soigneusement ces papiers, ils pourront vous être utiles. En parlant des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • garder — vt. ; tenir, conserver ; réserver : GARDÂ (Aillon J., Aillon V.273, Aix.017, Albanais.001, Annecy.003, Arvillard.228, Bellecombe Bauges, Billième, Bogève, Chambéry.025, Chamonix, Compôte Bauges, Cordon.083, Doucy Bauges, Giettaz, Marthod, Megève …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • garder — фр. [гардэ/] сохранять …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • garder — gar|der sb., en, e, ne …   Dansk ordbog

  • Garder See (Lohmen) — Garder See Garder See vom Nordufer aus gesehen Geographische Lage Landkreis Rostock Zuflüsse Bresenitz, Bollbach und d …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”