GARDE
s. m.
Gardien, surveillant, conservateur. Quand il est immédiatement suivi du nom qui désigne la chose donnée en garde, on le joint à ce nom par un tiret. Garde des archives. Garde du trésor royal. Garde de la bibliothèque du roi. Garde des meubles de la couronne. Il est employé dans l'administration des vivres comme garde-magasin. En parlant D'une surveillance qui exige du savoir ou qui entraîne une grande responsabilité, on dit plus ordinairement aujourd'hui, Conservateur.   Garde des sceaux, Le ministre auquel le roi confie les sceaux de l'État. Autrefois, la fonction de garde des sceaux était ordinairement jointe à celle de chancelier, comme elle l'est aujourd'hui à celle de ministre de la justice. Le garde des sceaux, ministre de la justice. On a dit dans un sens analogue, Le garde des sceaux de la chancellerie de telle cour, de tel présidial.   Garde des monnaies, Premiers juges des monnaies, dont les appellations ressortissaient aux cours des monnaies.  Garde-marteau, Officier d'une maîtrise des eaux et forêts, qui gardait le marteau avec lequel on marque le bois destiné à être coupé.  Garde-note. Qualité qui se joignait autrefois à celle de notaire. Par-devant les conseillers du roi, notaires, gardes-notes du roi au Châtelet de Paris. Il ne se dit plus que par plaisanterie Garde-rôle, Celui qui gardait les rôles des offices de France, qui en tenait registre, et qui en faisait sceller les provisions.  Garde-scel, Officier préposé, dans les anciennes juridictions, pour sceller les expéditions, etc.  Garde-sacs, greffier garde-sacs, Officier qui était chargé de garder les sacs des procès.  Garde-vaisselle, Celui qui a la vaisselle du roi en sa garde.  Garde-étalon, Celui qui a la garde de l'étalon que l'État donne pour les haras.  Garde champêtre, Agent préposé à la garde des récoltes et des propriétés rurales de toute espèce. Le garde champêtre dressa procès-verbal.   Garde des bois, garde-bois, garde forestier, Agent préposé pour veiller à la conservation des forêts.  Garde-vente, ou Facteur, Celui qu'un marchand de bois prépose à la garde et à l'exploitation des bois dont il s'est rendu adjudicataire Garde-chasse, Celui qui est commis pour veiller à la conservation du gibier dans une terre, dans un parc, etc.  Garde-pêche, Celui qui est chargé de veiller à l'exécution des ordonnances sur la police des fleuves, des rivières, etc., en ce qui concerne la pêche et la navigation Gardes-côtes, Milice particulièrement chargée de la garde des côtes. Il se dit également de Vaisseaux armés pour défendre les côtes. Adjectivement : Capitaine garde-côte. Vaisseau garde-côte.   Gardes des métiers, maîtres et gardes, Ceux qui étaient élus dans les corps de métiers pour avoir soin qu'il ne s'y fit rien contre les règlements et les statuts, et pour veiller à la conservation de leurs priviléges.  Gardes des priviléges des universités, Juges qui étaient spécialement chargés de veiller à la conservation des droits d'une université, et devant lesquels les membres de cette université avaient leurs causes commises. Le Châtelet de Paris était garde et conservateur des priviléges de l'université de Paris.

GARDE, s'emploie aussi comme substantif féminin, en parlant d'Une femme dont la profession est de garder et de soigner les malades. Il est malade, il lui faut une garde. On dit dans le même sens, Une garde-malade.

GARDE, substantif masculin, se dit en outre de Ceux que l'on charge de garder, de surveiller une personne qu'on ne veut pas laisser échapper. Il n'est pas prisonnier, mais il a des gardes. Il a trompé ses gardes, il s'est évadé.   Gardes du commerce, se dit, à Paris et dans la banlieue, de Certains officiers qui ont le droit exclusif de mettre à exécution les contraintes par corps.

GARDE, se dit encore d'Un homme armé, qui fait partie de la garde d'un roi, d'un prince, d'un gouverneur, d'un officier général, etc. Il n'avait avec lui qu'un de ses gardes. Il appela ses gardes.   Gardes du corps, Ceux qui gardent la personne du roi. Un garde du corps. Capitaine, lieutenant des gardes du corps, ou simplement, des gardes.   Gardes de la manche, Ceux des gardes du corps qui, en certaines occasions, étaient debout aux deux côtés du roi, vêtus de hoquetons et armés de pertuisanes.  Gardes de la porte, Ceux qui montaient la garde aux portes de l'intérieur du palais où était le roi pendant le jour. Les gardes de la porte étaient relevés le soir par les gardes du corps, et les relevaient le matin.   Le régiment des gardes, s'est dit d'Un régiment d'infanterie française destiné à garder les avenues des lieux où le roi était logé. On disait aussi absolument, Les gardes, ou, en faisant Gardes féminin, les gardes françaises.   Capitaine aux gardes, lieutenant, enseigne aux gardes, sergent aux gardes, soldat aux gardes, Capitaine, lieutenant, etc., dans les gardes françaises. En parlant Des gardes du corps, on dit, Capitaine des gardes.   Le régiment des gardes suisses, ou absolument, Les gardes suisses, Régiment d'infanterie suisse qui faisait le même service que le régiment des gardes françaises.  Garde royal, garde municipal, Soldat de la garde royale, de la garde municipale. Des gardes royaux. Des gardes municipaux. On a dit, dans un sens analogue, Un garde française, Un soldat des gardes françaises, un soldat aux gardes.   Garde national, Citoyen qui fait partie de la garde nationale. Des gardes nationaux.   Gardes de la marine, ou Gardes-marine, s'est dit autrefois d'Un corps composé de jeunes gentilshommes nommés par le roi pour la garde de l'amiral, et pour s'instruire dans le service de mer. Ce jeune garde-marine est devenu enseigne de vaisseau. Il y a eu, plus anciennement, des Gardes de l'étendard, qui étaient, dans le corps des galères, ce que furent les gardes-marine dans celui de la marine.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • garde — 1. (gar d ) s. f. 1°   Action de garder, de conserver, de défendre quelqu un ou quelque chose, de surveiller quelqu un ou quelque chose. Avoir la garde d une bibliothèque, d un magasin. Il faut une garnison de trois mille hommes pour la garde de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • garde- — ⇒GARDE , élém. de compos. Premier élém. de compos.; issu du subst. garde, il forme des subst. gén. masc. désignant des pers. dont la fonction est de garder quelqu un ou quelque chose; issu d une forme du verbe garder, il forme des subst. masc.… …   Encyclopédie Universelle

  • garde — Garde, f. penac. C est ores reservation de quelque chose pour en user en temps propre, Asseruatio. Selon ce on dit ce fruit n est pas de garde: ores protection, comme cela m est baillé en garde, c est à dire, pour le conserver et defendre contre… …   Thresor de la langue françoyse

  • Gardé — Garde steht für: einen besonderer militärischer Verband, der als Leibwache oder Haustruppe für den Ehrenwachdienst eingesetzt wird siehe Garde die Tänzerinnen im Karneval siehe Gardetanz ein Coupé von Škoda, siehe Škoda Garde eine… …   Deutsch Wikipedia

  • gardé — gardé, ée (gar dé, dée) part. passé de garder. 1°   Qu on surveille, dont on prend soin. Un enfant gardé par la bonne. 2°   Surveillé et soigné durant une maladie. Gardé dans sa petite vérole par une mère dévouée.    Dont la sûreté est protégée.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Garde — may refer to:;places: *Garde, Spain, town and municipality in Navarre, Spain *Garde, Tibet, village in Tibet *Garde, Shetland;persons: *Adele De Garde, American actress *Betty Garde (1905 1989), American actress *Giedo van der Garde (born 1985),… …   Wikipedia

  • Garde — Bandera …   Wikipedia Español

  • Garde — Sf std. stil. (15. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. garde m. Leibwache . Dies ist seinerseits mit Übergang von w zu g aus awfrk. * warda, einer Entsprechung zu unserem Warte, entlehnt. Täterbezeichnung: Gardist (deutsche Bildung).    Ebenso… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • garde — garde·bras; garde·robe; passe·garde; sauve·garde; …   English syllables

  • Garde — (fr.), 1) eigentlich Wache; dann 2) die Leibwache des Regenten eines Staates. Eine solche findet sich schon sehr früh bei den assyrischen u. persischen Monarchen unter verschiedenen Benennungen. Alexander der Große nahm dazu die Söhne der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Garde — Garde, Gardes Désigne celui qui est originaire d une localité appelée Garde(s), toponyme très fréquent dans la moitié sud de la France (voir Lagarde pour le sens). Le nom Garde est surtout porté dans le Forez et le Lyonnais. On trouve les Gardes… …   Noms de famille

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”