GAGNE-DENIER
s. m.
On appelle ainsi Tous ceux qui gagnent leur vie par le travail de leur corps, sans savoir de métier. Ceux qui travaillent sur les ports à décharger le bois ou à le tirer de l'eau, sont des gagne-deniers. Dans les actes publics, on comprenait autrefois, sous le nom de gagne-deniers, les porte-faix, les porteurs d'eau, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gagne-denier — ⇒GAGNE DENIER, subst. masc. Vx. Celui qui gagne sa vie au jour le jour sans avoir de métier déterminé. Les victimes du bazar, les pauvres gagne deniers qui portaient la balle en plein vent (RICHEPIN, Pavé, 1883, p. 146). Prononc. et Orth. : [ ]… …   Encyclopédie Universelle

  • gagne-denier — Gagne denier. s. m. Crocheteur, Portefaix …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gagne-denier — (ga gne de nié ; l r ne se lie jamais) s. m. 1°   Anciennement. Nom d une sorte de profession qui consistait à faire des commissions pour le service d autrui à un prix qui, lorsqu il était question d affaires pécuniaires, était ordinairement d un …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gagne-petit — [ gaɲpəti ] n. m. inv. • 1597; de gagner et petit « peu » ♦ Personne qui a un métier peu rémunérateur. ⇒ besogneux, miteux. ● gagne petit nom invariable Personne dont le métier rapporte peu. Personne qui n a pas d ambition dans son métier. gagne… …   Encyclopédie Universelle

  • denier — (de nié ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des de nié z argentés) s. m. 1°   Monnaie romaine d argent, qui d abord valut dix as et plus tard seize. Jusqu à la fin de la République, le denier fut fixé au poids de 84 à la livre ; ce… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gagner — [ gaɲe ] v. tr. <conjug. : 1> • gaaignier 1160; frq. °waidanjan « se procurer de la nourriture, du butin »; d où « paître, brouter », vénerie I ♦ S assurer (un profit matériel). 1 ♦ (Par un travail, par une activité). Gagner de l argent. On …   Encyclopédie Universelle

  • Mauvais-garçon — Pour les articles homonymes, voir Mauvais garçon (homonymie). Aux XVIe et XVIIe siècles, mais aussi dans les siècles précédents, les mauvais garçons étaient des bandes armées, souvent des brigands, des mercenaires, lansquenets et reîtres… …   Wikipédia en Français

  • GOUVERNEMENT — SECTION PREMIÈRE.     Il faut que le plaisir de gouverner soit bien grand, puisque tant de gens veulent s en mêler. Nous avons beaucoup plus de livres sur le gouvernement qu il n y a de princes sur la terre. Que Dieu me préserve ici d enseigner… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Louis-Marie Ponty — Pour les articles homonymes, voir Ponty. Louis Marie Ponty (26 janvier 1803, Paris – 24 décembre 1879, Paris) est un poète, chansonnier, écrivain, philosophe et goguettier parisien. Il a fait partie de l église Saint simonienne. La plus grande… …   Wikipédia en Français

  • qui — [ ki ] pron. • 842; lat. qui I ♦ Pronom relatif des deux nombres, masculin ou féminin, désignant une personne ou une chose. A ♦ (Sujet) 1 ♦ (Avec antécédent exprimé) « L homme qui rit », roman de Victor Hugo. « Les gens que nous aimons et qui… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”