FUMÉE
. s. f.
Vapeur plus ou moins épaisse qui sort des choses brûlées, ou extrêmement échauffées par le feu. Fumée épaisse. Fumée noire. Fumée puante. La fumée qui s'élève d'un champ de bataille. Des tourbillons de fumée. La fumée d'un volcan. La fumée du foyer. La fumée nous étouffait. La chambre était pleine de fumée. Le bois vert fait beaucoup de fumée. Il fait beaucoup de fumée dans cette chambre. On sent bien la fumée ici. Dissiper la fumée. Chasser la fumée. L'odeur de la fumée. Odeur de fumée. Du linge qui sent la fumée. Un ragoût qui sent la fumée. La fumée des flambeaux. La fumée d'une pipe. La fumée du tabac. Noirci de fumée. S'exhaler en fumée.   Noir de fumée, Suie très-noire et légère que donne la poix-résine, et que l'on recueille pour l'employer dans les arts. Le noir de fumée sert à faire l'encre d'imprimerie, le cirage, etc.

Prov. et fig., Il n'y a point de fumée sans feu, En général il ne court point de bruit qui n'ait quelque fondement.

Prov. et fig., Il n'y a point de feu sans fumée, Quelque soin qu'on prenne pour cacher une passion vive, on ne peut s'empêcher de la laisser paraître.

Fig., S'en aller en fumée, se dit Des choses qui ne produisent point l'effet attendu ou désiré. Tous ses projets s'en sont allés en fumée.

Fig. et fam., Il vend de la fumée, c'est un vendeur de fumée, se dit De celui qui n'a qu'un crédit apparent, dont il fait parade pour en tirer quelque utilité, quelque avantage.

FUMÉE, se dit également de La vapeur qui s'exhale des viandes chaudes. La fumée du rôt.

Prov. et pop., Manger son pain à la fumée du rôt, Être témoin, spectateur d'un divertissement, d'un plaisir auquel on ne peut avoir part.

FUMÉE, se dit aussi Des vapeurs qui s'exhalent des corps humides, lorsqu'ils viennent à être échauffés par quelque cause que ce soit. Il se leva une fumée de la rivière, des marécages.

FUMÉE, se dit au figuré, dans le style soutenu, Des choses vaines, frivoles, périssables, ou que l'on regarde comme telles. Cette fumée qu'on nomme la gloire. Tout n'est que fumée. Toutes les choses du monde ne sont que fumée.   Se repaître, s'enivrer de fumée, Se repaître de vaines espérances, ou de vains honneurs, d'une vaine gloire, etc.

FUMÉES, au pluriel, signifie, Les vapeurs qui montent de l'estomac ou des entrailles au cerveau. Les fumées du vin montent au cerveau, offusquent le cerveau. Abattre les fumées du vin. Les fumées noires qui lui troublent le cerveau.

Fig., Les fumées de l'orgueil, de l'ambition, etc., Les mouvements d'orgueil, les désirs ambitieux, etc.

FUMÉES, au pluriel, est aussi un terme que les chasseurs emploient pour désigner La fiente des cerfs et des autres bêtes fauves. Les fumées du cerf. Les fumées de la bête.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fumée — [ fyme ] n. f. • XIIe; de 1. fumer 1 ♦ Mélange plus ou moins dense et de couleur variable de produits gazeux et de très fines particules solides, qui se dégage des corps en combustion ou portés à haute température. Fumée du feu, d un incendie, d… …   Encyclopédie Universelle

  • fumée — FUMÉE. subst. fem. Vapeur espaisse, qui sort des choses bruslées, ou extremement eschauffées par le feu. Fumée espaisse. fumée noire. fumée puante. le bois verd fait de la fumée. il fait fumée, de la fumée en cette chambre. on sent bien icy la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Fumee — Fumée écriture de ciel La fumée est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement mécanique. Ces particules sont principalement de la suie (du carbone imbrûlé), ainsi que des cendres ; ces particu …   Wikipédia en Français

  • fumée — Fumée, Fumus. Fumée de terre, Vapor. Fumée espesse, Tardus fumus. Faire fumée de quelque bois allumé, et enfumer quelque lieu, Fumigare. Faire fumée par dessous, Suffumigare. Jetter une fumée, Exhalare. Rendre une fumée chaulde, AEstuare. Feux… …   Thresor de la langue françoyse

  • fumée — (fu mée) s. f. 1°   Espèce de nuage grisâtre ou noir, qui s élève des foyers de combustion, et qui est un mélange de vapeur d eau, d acide carbonique, de charbon très divisé, d huiles empyreumatiques et de parties non brûlées. •   Dans les plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FUMÉE — n. f. Vapeur plus ou moins épaisse qui sort des choses brûlées, ou extrêmement échauffées par le feu. Fumée épaisse. Fumée noire. Les tourbillons de fumée. La fumée d’un volcan. La fumée du foyer. La fumée nous étouffait. La chambre était pleine… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Fumée — écriture de ciel La fumée, parfois appelée boucane en Amérique du Nord, est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement mécanique. Ces particules sont principalement de la suie (du carbone imbrûlé), ainsi que des …   Wikipédia en Français

  • Fumée — Infobox Company company name = Fumée Inc. company company type = Private company slogan = The Art of Smoking foundation = 2006 location = flagicon|USA Austin, Texas, USA key people = Heather (Waibel) Haddad, Founder and President industry = Cigar …   Wikipedia

  • fumée — n.f. Danger : Évitez d aller au tabac, y a de la fumée. / Envoyer ou balancer la fumée, tirer des coups de feu ; éjaculer. / Avaler la fumée, pratiquer la spermophagie …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • fumée — nf. : FeMÎRE nf. (Albanais.001b.PPA., Annecy, Balme Si.020, Bourget Huile, Montagny Bozel, Taninges, Thônes | Saxel.002b), f(e)myére (Albertville.021b, Arvillard.228), fomire (001a.COD.) || femâ nf. (021a, Beaufort), f(è)mâ / ô (Morzine), foumâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”