FOURRURE
. s. f.
Peau de certains animaux, précieuse par la couleur, la longueur, l'épaisseur du poil, et dont on se sert pour doubler, garnir ou orner les robes, les habits, etc. : on en fait aussi des manchons, des bonnets, etc. Une belle fourrure. Fourrure de martre zibeline, de petit-gris, d'hermine, de renard de Sibérie. Les belles fourrures viennent du Nord.   Il se dit également d'Une robe fourrée, ou garnie, ou ornée de fourrures. La fourrure d'un président. La fourrure d'un docteur.   Il signifie, en termes de Blason, Un fond de fourrure qui est ou d'hermine ou de vair. On ne met point fourrure sur fourrure.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourrure — [ furyr ] n. f. • forreüre 1160; de fourrer I ♦ 1 ♦ Peau d animal munie de son poil, préparée pour servir de vêtement, de doublure, d ornement. ⇒ pelleterie. Fourrure à long poil, à poil ras. Fourrure unie, tachetée. Couverture, descente de lit… …   Encyclopédie Universelle

  • fourrure — Fourrure. subst. fem. Peau passée & garnie de son poil, & servant à fourrer des habits, des robes & autres choses semblables. Une belle fourrure. fourrure de martres zibelines. les belles fourrures viennent des pays froids …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Fourrure — (fr., spr. Furrür), 1) Kleiderfutter, bes. Pelzfutter; 2) Pelz, Pelzwerk; 3) (Herald.), so v.w. Hermelin …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Fourrure — (franz., spr. furǖr ), Rauchwerk, Pelzmantel; in der Heraldik Hermelin …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Fourrure — (frz. furrühr), Pelzfutter, Grauwerk …   Herders Conversations-Lexikon

  • fourrure — FOURRURE: Signe de richesse …   Dictionnaire des idées reçues

  • fourrure — Pelles, pellium …   Thresor de la langue françoyse

  • Fourrure — Pour les articles homonymes, voir Fourrure (homonymie). Différentes fourrures Le terme fourrure désigne aussi bien le pelage d un animal vivant que la peau garnie de son poil …   Wikipédia en Français

  • fourrure — (fou ru r ) s. f. 1°   Peau de certains animaux, plus ou moins précieuse, munie de son poil et préparée, dont on garnit les vêtements pour se garantir du froid. •   La fourrure des castors blancs est estimée à cause de sa rareté, et les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FOURRURE — n. f. Peau de certains animaux, précieuse par la couleur, la longueur, l’épaisseur du poil, et dont on se sert pour doubler, garnir ou orner les robes, etc. : on en fait aussi des manchons, des bonnets, des manteaux, des paletots, etc. Une belle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”