FOURMILLER
. v. n.
Abonder. Il ne se dit guère au propre que De ce qui a vie et mouvement. Ce pays fourmille de soldats. Ces rues fourmillent de peuple. Cette garenne fourmille de lapins. On lui donne quelquefois pour sujet le nom des personnes ou des animaux qui sont en grand nombre. Les solliciteurs fourmillent. Les vers fourmillent dans ce fromage.   Il se dit, par extension, De certaines choses qui sont réunies en très-grande quantité. Cet ouvrage fourmille de fautes. Les erreurs, les fautes fourmillent dans cet ouvrage. Cette traduction fourmille de contre-sens. On ne l'emploie guère que dans ces sortes de phrases.

FOURMILLER, se dit aussi D'un picotement entre cuir et chair qu'on sent quelquefois à la peau, et principalement aux pieds et aux mains. Toute la main me fourmille.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourmiller — [ furmije ] v. intr. <conjug. : 1> • 1552; réfect. de formier (XIIe), lat. formicare 1 ♦ S agiter en grand nombre (comme font les fourmis). ⇒ grouiller, pulluler. ♢ Par ext. Être en grand nombre (sans idée de mouvement). ⇒ abonder. « Cerfs …   Encyclopédie Universelle

  • fourmiller — Fourmiller. v. n. Abonder. En ce sens il ne se dit proprement que de ce qui a vie & mouvement. La. France fourmille de soldats. les ruës de Paris fourmillent de peuple. cette garenne fourmille de lapins. On dit fig. qu Un livre fourmille d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fourmiller — Fourmiller, id est, abonder comme fourmis en une fourmilliere. Aujourd huy les Poëtes fourmillent en France …   Thresor de la langue françoyse

  • fourmiller — (four mi llé, ll mouillées, et non four mi yé) v. n. 1°   S agiter, se remuer en grand nombre comme des fourmis. Les vers fourmillent dans ce fromage. •   Un peuple d importuns qui fourmillent sans cesse, BOILEAU Sat. VI.    On donne aussi pour… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FOURMILLER — v. intr. Remuer, s’agiter en grand nombre, à la façon des fourmis. Les vers fourmillent dans ce fromage. Les visiteurs fourmillent dans les salles du Musée. Il se dit, par extension, de Choses qui sont réunies en un très grand nombre. Les fautes… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fourmiller — vi. , abonder, pulluler, grouiller : , fremelyé (Aix, Arvillard.228, Chambéry.025) / î (Saxel.002), frèmlyî (Thônes, Villards Thônes), fromlyî, C. é fromilye <ça fourmille> (Albanais.001, Leschaux) E. : Frissonner. A1) éprouver un… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • fourmillement — [ furmijmɑ̃ ] n. m. • 1636; fourmiement 1545; de fourmier, puis fourmiller 1 ♦ Agitation désordonnée et continuelle d une multitude d êtres. ⇒ grouillement, pullulement. Un fourmillement d insectes. « Ce fourmillement continuel qui caractérise la …   Encyclopédie Universelle

  • pulluler — [ pylyle ] v. intr. <conjug. : 1> • 1466 « abonder »; lat. pullulare 1 ♦ Se multiplier; se reproduire, croître en grand nombre et très vite. « Dans l étang splendide où pullule Tout un monde mystérieux » (Hugo). 2 ♦ (Êtres vivants) Se… …   Encyclopédie Universelle

  • grouiller — [ gruje ] v. intr. <conjug. : 1> • v. 1460; p. ê. de grouler, forme région. de crouler I ♦ 1 ♦ Vx ou région. ⇒ bouger, remuer. « Le garçon, tournant manettes et leviers, grouille comme un mécanicien sur sa locomotive » (Romains). 2 ♦ Mod.… …   Encyclopédie Universelle

  • fourmillant — fourmillant, ante [ furmijɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1608; de fourmiller ♦ Qui s agite, qui grouille à la façon des fourmis. ⇒ grouillant. « Fourmillante cité, cité pleine de rêves » (Baudelaire). Une place fourmillante de monde. ● fourmillant,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”