FOURBER
. v. a.
Tromper d'une manière basse et odieuse. Il m'a fourbé. Il fourbe tout le monde.

FOURBÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fourber — ⇒FOURBER, verbe trans. Littér., vieilli. Tromper autrui par ruse et perfidie. Nous sommes ici dans le détail des personnes plus que jamais; Thiers gagne la partie de plus en plus, il finira par fourber tout le monde (SAINTE BEUVE, Corresp., t. 2 …   Encyclopédie Universelle

  • fourber — Fourber. v. act. Tromper par de mauvaises finesses. Il m a fourbé. il fourbe tout le monde …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fourber — (four bé) v. a. Tromper en fourbe. •   Et cet ingrat que j aime, Après m avoir fourbé, me fait fourber moi même, CORN. le Ment. V, 2. •   Vous vous êtes accordés, Scapin, vous et mon fils, pour me fourber.... Ma foi, monsieur, si Scapin vous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fourbe — 1. (four b ) adj. Qui a recours, pour tromper, à des moyens odieux. •   Et vous m avez cru fourbe ou de peu de pouvoir, CORN. Poly. V, 6.    Fig. •   Imagination, c est cette partie décevante dans l homme, cette maîtresse d erreur et de fausseté …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mâcher — [ maʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • maschier v. 1190; lat. imp. masticare 1 ♦ Broyer, écraser avec les dents, par le mouvement des mâchoires, avant d avaler. Mâcher du pain, de la viande. ⇒ 1. mastiquer. « il mâchait pesamment et en faisant… …   Encyclopédie Universelle

  • fourberie — (four be rie) s. f. 1°   Action de fourber. •   Je ne trouve partout que lâche flatterie, Qu injustice, intérêt, trahison, fourberie, MOL. Mis. I, 1. •   Nous plumons une coquette ; la coquette mange un homme d affaires ; l homme d affaires en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • honneur — (o neur) s. m. 1°   Estime glorieuse qui est accordée à la vertu, au courage, aux talents. •   Trop peu d honneur pour moi suivrait cette victoire, CORN. Cid, II, 2. •   Et l exécrable honneur de lui donner un maître [à l univers], CORN. Cinna, I …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • oeil — (eull, ll mouillées), au plur. YEUX (ieû ; l x se lie : des ieû z humides), s. m. 1°   L organe de la vue. 2°   Oeil nu, la vue simple. 3°   Oeil artificiel. 4°   Organe de la vue considéré comme l indice des qualités, des passions et des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pied — (pié. Le d ne se lie guère que dans : mettre pied à terre, dites pié ta terre ; tenir pied à boule, dites pié ta boule ; armé de pied en cap, dites piétan kap ; mais, du temps de Chifflet, Gramm. p. 213, la prescription de ne jamais prononcer le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • plaider — (plè dé) v. n. 1°   Contester quelque chose en justice. •   Depuis qu il est des lois, l homme pour ses péchés Se condamne à plaider la moitié de sa vie, LA FONT. Fabl. XII, 27. •   C est être damné dès ce monde que d avoir à plaider, MOL.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”