FORCE
. s. f.
Vigueur, faculté naturelle d'agir vigoureusement. Il se dit proprement en parlant De l'homme et des animaux. Force physique. Grande force. Force extraordinaire. Force de corps. Force de bras. Force de reins. La force d'un homme, d'un animal. Avoir beaucoup de force. Ces lutteurs ont autant de force l'un que l'autre. Frapper de toute sa force. Y aller de toute sa force. Manquer de force. Il est dans sa force, dans toute sa force. Lancer une chose avec force. Mettez-y moins de force. Il n'a seulement pas la force de marcher. Il n'eut pas la force d'en dire davantage. Crier de toute la force de ses poumons. Un estomac qui n'a plus de force. Perdre de sa force. Reprendre quelque force. Être sans force. Il n'est point de force humaine capable de ... --- Comme l'exercice de cette faculté résulte ordinairement du concours de plusieurs forces différentes, on la désigne souvent par le pluriel. Les forces du corps. Réparer ses forces. Recouvrer ses forces. Reprendre ses forces. Sentir augmenter ses forces. Perdre ses forces. Prendre de nouvelles forces. Ses forces diminuent, reviennent. Les forces lui manquent. Ses forces s'épuisent. Vouloir faire plus que les forces ne permettent. Se fier à ses forces. Mesurer ses forces. Connaître ses forces. Etc.   À forces égales, à force égale, à égalité de force, de forces, Les forces étant supposées égales de part et d'autre.  La force de l'âge, L'âge où un être organisé est dans toute sa force. Il se dit surtout en parlant De l'homme. Être dans la force de l'âge.   La force du tempérament, Cette vigueur de tempérament qui rend capable de surmonter les grandes fatigues, de résister à de violentes maladies. Il faut une grande force de tempérament pour ne pas succomber à cette maladie.

Fam., N'avoir ni force ni vertu, Être d'une complexion délicate ; ou N'être bon à rien, n'être capable de rien.

Fig., Tour de force, Action qui exige beaucoup de force. En portant ce fardeau jusque-là, vous avez fait un tour de force. On le dit également au sens moral. Si vous terminez ces deux affaires aujourd'hui, vous ferez un tour de force. Une si longue improvisation est un tour de force. C'est un vrai tour de force.

FORCE, se dit figurément en parlant De l'esprit, de l'imagination, du génie, etc., et signifie, L'aptitude à réfléchir, à concevoir, à produire. Avoir une grande force de tête La force, les forces de l'intelligence. Par la force de son génie. L'esprit humain n'a pas assez de force pour pénétrer tous les secrets de la nature. Il faut beaucoup de force d'esprit pour suivre cette démonstration. Ce poëte a une grande force d'imagination. Dans un sens analogue, La force de la mémoire, La ténacité de la mémoire. Il a une force de mémoire étonnante.   Il se dit également de L'habileté, du talent, de l'expérience qu'on a dans un art, dans un exercice, etc. ; et, en général, Des ressources dont on peut disposer, des facultés, du bien, du crédit, du pouvoir, etc., dont on jouit. Ces deux joueurs, ces deux écoliers, sont d'égale force, sont de la même force, de même force. Ses adversaires ne sont pas de sa force. Il n'est pas de force à lutter, à se mesurer avec lui. Cet écrivain n'est pas de force à bien traiter un pareil sujet. Cette jeune personne est d'une grande force sur le piano. Consulter ses forces. Il a trop présumé de ses forces. Entreprendre au delà de ses forces. Cela est au-dessus des forces humaines. S'opposer de toutes ses forces à l'adoption d'une mesure dangereuse. Les forces d'un parti. Ce parti connaît sa force. Ce serait ôter au gouvernement ce qui fait sa force. On l'emploie quelquefois ironiquement, comme dans cette phrase, Tous écrivains de même force.

FORCE, se dit aussi de La puissance d'un peuple, d'un État, de tout ce qui contribue à le rendre ou à le maintenir puissant. La force de cet État consiste non-seulement dans le nombre de ses habitants, mais encore dans leur industrie. Les forces comparées de la France et de l'Angleterre. La force militaire d'un empire.   La force d'une armée, Ce qui la rend considérable, redoutable. La force numérique d'une armée. Voilà ce qui fait la principale force de nos armées. On dit aussi, La force d'un régiment, d'un bataillon, etc., Le nombre effectif des soldats qui le composent.  Être en force, Être en état de se défendre et d'attaquer. On dit de même, Venir en force, se présenter en force.   La force d'une place, Ses moyens de défense, ses fortifications, sa garnison, etc.

FORCES, au pluriel, se dit particulièrement Des troupes d'un État, d'un souverain, etc. Assembler ses forces. Toutes ses forces ne sont pas encore rassemblées. Combattre à forces égales. De nouvelles forces. Joindre ses forces. Combattre avec toutes ses forces. Les forces de terre et de mer. Les forces navales.

FORCE, signifie encore, Violence, contrainte, ou Pouvoir de contraindre. User de force. Employer la force. Régner par la force. Céder à la force. Opposer la force à la force. Repousser la force par la force. Avoir la force en main. L'empire de la force. La force publique.   Force armée, se dit de Tout corps de troupes, en tant qu'il peut être requis pour faire exécuter la loi ou les mesures des agents de l'autorité, lorsqu'il y a résistance de la part des citoyens. Ce rassemblement ayant fait résistance, on dut recourir à la force armée.   Force majeure, Force à laquelle on ne peut résister, événement qu'on ne peut empêcher, et dont on n'est pas responsable. Céder à la force majeure. C'est un cas de force majeure. Lorsqu'il y a force majeure. Cette locution est principalement usitée en Jurisprudence Force est demeurée à la loi, Les magistrats chargés de l'exécution de la loi, ont eu l'avantage sur ceux qui voulaient l'enfreindre.

Fam., Il est bien force, force m'est, force lui est, etc., s'emploient pour marquer La nécessité absolue et indispensable de faire quelque chose. Je voudrais bien demeurer, mais force m'est de partir. Force lui fut de se taire.   Maison de force, Maison où l'on enferme les gens de mauvaises moeurs qu'on veut corriger. On l'enferma dans une maison de force.

FORCE, se dit aussi, figurément, de La fermeté d'âme, de caractère, etc. ; du courage qui fait braver les obstacles ou supporter le malheur, les maux, les tourments. Il lui manquait la force d'âme, la force d'esprit. Elle a une force de caractère qui étonne, une grande force de caractère. Il faut beaucoup de force pour soutenir de telles adversités. Il faut souvent plus de force pour soutenir la bonne fortune. La force est une des vertus cardinales.   N'avoir pas la force de faire une chose, Ne pouvoir pas se déterminer à la faire. Je n'eus pas, je ne me sentis pas la force de lui en dire davantage, tant il me parut affligé.

FORCE, en parlant Des choses, signifie, Solidité, pouvoir de résister. La force d'une poutre. La force d'un mur, d'une digue. La force de la toile. La force de ce drap vient de ce qu'il est extrêmement serré.   En Charpenterie, Jambes de force, se dit de Deux grosses pièces de bois qui, étant posées sur les extrémités de la poutre du dernier étage d'un bâtiment, vont se joindre dans le poinçon pour former le comble. Ces jambes de force sont trop grosses.

FORCE, se dit également de La propriété qu'ont certaines choses d'imprimer à d'autres une impulsion plus ou moins grande, de les mettre en mouvement. La force de la poudre à canon. La force d'une machine à vapeur. La force d'un levier, d'un ressort.   Il se dit, quelquefois, de L'impulsion qu'a reçue le corps poussé, lancé, jeté. La force d'une balle, d'un boulet de canon. On dit de même, La force d'un coup.   Il signifie particulièrement, Impétuosité. La force de l'eau, du courant. Le sang, l'eau jaillissait avec force. La force du vent.   La force du pouls, Le plus ou le moins de vitesse et d'élévation du pouls. On dit de même que Le coeur bat avec force, Quand les pulsations en sont rapides et violentes.  En termes de Marine, Faire force de rames, Ramer de toute sa force, ou Faire ramer les gens d'une barque, d'un bateau, etc., de toute leur force. Faire force de voiles, Se servir de toutes les voiles, afin de prendre plus de vent, et d'aller plus vite ; ou, figurément et familièrement, Faire tous ses efforts pour réussir en quelque affaire.

FORCE, signifie aussi, Énergie, activité, intensité d'action, et s'emploie tant au propre qu'au figuré. La force d'un poison, d'un remède. La force d'un acide. Ce vinaigre a beaucoup de force. La force de la chaleur. S'il continue à geler de cette force. La force d'un mal. La force d'une passion, d'un sentiment. Son amour sembla renaître avec plus de force. S'élever avec force contre les abus. Cet homme semblait entraîné à sa perte par une force irrésistible.   La force de la séve, L'abondance et la vigueur de la séve. C'est la force de la séve qui a fait pousser ces rejetons.

FORCE, dans le sens qui précède, s'applique particulièrement à L'énergie du style, des expressions, etc. La force du style. Son style a beaucoup de force. Des vers pleins de force et d'éclat. Ce mot a beaucoup de force. Sentez-vous toute la force de ce mot, de cette expression ?   Il se dit encore particulièrement de La valeur d'un raisonnement, d'une preuve, d'une raison, etc. Ce raisonnement n'est pas d'une grande force. Ce qui fait la force d'un raisonnement. La force d'un argument, d'une preuve, d'une objection. Toutes ces présomptions n'ont pas la force d'une preuve. L'accusation en tirait une nouvelle force. Il fallut céder à la force de ces raisons.

FORCE, se dit en outre, figurément, de L'autorité, de l'influence d'une chose. Les lois étaient sans force. Cette coutume avait force de loi. Décision passée en force de chose jugée. On ne peut lutter contre la force des choses. La force des événements. La force de l'éloquence. La force de l'évidence. La force de l'exemple, de l'habitude, du préjugé.   La force de la vérité, Le pouvoir que la vérité a sur l'esprit des hommes. La force de la vérité lui arracha cet aveu.   La force du sang, se dit Des mouvements secrets de la nature entre les personnes les plus proches.

FORCE, se dit en général, surtout dans le langage didactique, de Toute cause ou puissance à laquelle on attribue la propriété de produire ou de déterminer certains effets, certains phénomènes. Les diverses forces répandues dans la nature. La force centripète. La force centrifuge. La force de cohésion, d'attraction, etc. La force locomotive. La force d'inertie. La force digestive. Force vitale. Force secrète. Force intelligente. Force aveugle.   En Mécanique, Force mouvante ou motrice, Force qui produit un mouvement actuel ; et, Force morte, Celle qui, étant développée ou employée, peut produire un tel mouvement, mais dont l'effet est actuellement neutralisé. On disait aussi autrefois, Force vive, par opposition à Force morte, pour exprimer L'action de forces combinées avec leur vitesse, comme dans le choc. Aujourd'hui cette locution n'est plus employée que pour désigner Le produit de la force motrice par le carré de la vitesse du point matériel auquel elle est appliquée.

Fig., Force d'inertie, Résistance passive, qui consiste principalement à ne pas obéir. Ils opposèrent la force d'inertie aux mesures de l'autorité.

FORCE, en Peinture et en Sculpture, se dit Du caractère ressenti dans les formes, Lorsqu'on parle du coloris, il signifie, L'emploi des couleurs les plus vigoureuses, distribuées avec intelligence.  Il s'applique aussi à l'effet total d'un tableau, et signifie que Les ombres les plus vigoureuses sont opposées aux lumières les plus brillantes, ce qui donne de la saillie et du mouvement aux objets.

FORCE, est aussi une espèce d'adverbe, qui signifie, Beaucoup, en grande quantité, et qui se met toujours immédiatement avant le substantif. Il a force argent, force pierreries, force amis, Il a beaucoup d'argent, de pierreries, d'amis. Cet emploi est familier. À FORCE DE. locution prépositive, qui peut avoir pour complément un substantif, ou un verbe à l'infinitif. À force de soins, de peines, de sollicitations, d'empressements, d'importunités, etc., Par beaucoup de soins, de prières, de sollicitations, d'importunités, etc. À force de prier, de presser, d'agir ; à force de pleurer, de crier, etc., En priant, en pressant, en agissant beaucoup ; en pleurant, en criant beaucoup ; etc.  À force de bras, se dit en parlant De travaux, de transports pour lesquels on n'emploie que la seule force des bras. Ils montèrent le canon à force de bras. Tirer, traîner à force de bras.   À force de rames, En faisant force de rames. À TOUTE FORCE. loc. adv.Par toutes sortes de moyens. Il veut, à toute force, venir à bout de son entreprise.   Il signifie aussi, À tout prendre, absolument parlant. On pourrait, à toute force, lui accorder ce qu'il demande.  À FORCE. loc. adverbiale et familière, Beaucoup, extrêmement. Travailler à force.

DE FORCE. locution adverbiale, qui sert à marquer diverses sortes d'efforts ou de violences, selon les différentes choses dont on parle. Ainsi on dit : Faire entrer de force une chose dans une autre, L'y faire entrer en frappant ou en poussant fortement. Prendre une fille de force, La violer. Prendre une ville de force, L'emporter d'assaut.  De gré ou de force, Volontairement ou par contrainte. Il faudra bien, de gré ou de force, qu'il paye le dommage.   PAR FORCE, À FORCE OUVERTE, DE VIVE FORCE. loc. adverbiales. En employant la force, la violence, par une violence manifeste. On le fit entrer par force dans la prison. Ils résolurent d'attaquer cette ville à force ouverte, de la prendre de vive force, après avoir inutilement essayé d'y entrer par surprise.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • force — [ fɔrs ] n. f. • 1080; bas lat. fortia, plur. neutre substantivé de fortis → 1. fort; forcer I ♦ La force de qqn. 1 ♦ Puissance d action physique (d un être, d un organe). Force physique; force musculaire. ⇒ résistance, robustesse, vigueur. Force …   Encyclopédie Universelle

  • forcé — force [ fɔrs ] n. f. • 1080; bas lat. fortia, plur. neutre substantivé de fortis → 1. fort; forcer I ♦ La force de qqn. 1 ♦ Puissance d action physique (d un être, d un organe). Force physique; force musculaire. ⇒ résistance, robustesse, vigueur …   Encyclopédie Universelle

  • force — Force, Vis, Neruositas, Fortitudo, Virtus. Il se prend quelquesfois pour le dessus d une entreprinse ou affaire, comme, Il combatit si vaillamment que la force fut sienne, c est à dire, que le dessus du combat et la victoire fut à luy. Item,… …   Thresor de la langue françoyse

  • force — 1 n 1: a cause of motion, activity, or change intervening force: a force that acts after another s negligent act or omission has occurred and that causes injury to another: intervening cause at cause irresistible force: an unforeseeable event esp …   Law dictionary

  • force — Force. subst. fem. Vigueur, faculté naturelle d agir vigoureusement. Il se dit proprement du corps. Force naturelle. grande force. force extraordinaire. force de corps. force de bras, la force consiste dans les nerfs. frapper de toute sa force, y …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Force — Force, n. [F. force, LL. forcia, fortia, fr. L. fortis strong. See {Fort}, n.] 1. Capacity of exercising an influence or producing an effect; strength or energy of body or mind; active power; vigor; might; often, an unusual degree of strength or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • forcé — forcé, ée (for sé, sée) part. passé de forcer. 1°   À quoi on a fait violence, qu on a tordu, brisé avec violence. Un coffre forcé. Une serrure forcée. •   Ils [les Juifs] répandirent dans le monde que le sépulcre [de Jésus] avait été forcé ;… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • force — n 1 *power, energy, strength, might, puissance Analogous words: *stress, strain, pressure, tension: *speed, velocity, momentum, impetus, headway 2 Force, violence, compulsion, coercion, duress, constraint, restraint denote the exercise or the… …   New Dictionary of Synonyms

  • force — [fôrs, fōrs] n. [ME < OFr < VL * fortia, * forcia < L fortis, strong: see FORT1] 1. strength; energy; vigor; power 2. the intensity of power; impetus [the force of a blow] 3. a) physical power or strength exerted against a person or… …   English World dictionary

  • Force — Force, v. t. [imp. & p. p. {Forced}; p. pr. & vb. n. {Forcing}.] [OF. forcier, F. forcer, fr. LL. forciare, fortiare. See {Force}, n.] 1. To constrain to do or to forbear, by the exertion of a power not resistible; to compel by physical, moral,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • force — ► NOUN 1) physical strength or energy as an attribute of action or movement. 2) Physics an influence tending to change the motion of a body or produce motion or stress in a stationary body. 3) coercion backed by the use or threat of violence. 4)… …   English terms dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”