FILS
. s. m.
(On ne prononce point l'L.) Terme qui exprime la relation d'une personne du sexe masculin avec son père et sa mère, ou avec l'un des deux seulement. Fils légitime. Fils adoptif. Fils naturel. Fils aîné. Fils puîné. Fils unique. Fils posthume. Un fils de prince. Un bon fils. Un fils dénaturé. Il me traita comme si j'eusse été son propre fils. Il a trois fils. C'est le fils d'un tel. Son fils est avocat. Dubois père, et Dubois fils. On dit, pour désigner une maison de commerce tenue par un père et son fils conjointement, Un tel et fils, négociants.   Fils de famille, Celui qui vit sous l'autorité de son père et de sa mère, ou sous l'autorité d'un tuteur. Il n'est pas prudent de prêter aux fils de famille.   Dans l'Écriture sainte, JÉSUS-CHRIST est appelé Le Fils de l'homme.   Le fils de la maison, Le fils du maître de la maison.  Fils de maître, se disait autrefois de Celui qui, étant fils d'un maître dans quelque art, dans quelque métier, avait de certains droits, de certains priviléges par rapport à la maîtrise. Il fut préféré comme fils de maître.

Fig. et fam., Fils de maître, Celui qui a les mêmes qualités, les mêmes talents que son père, qui excellait en quelque chose. Il est fort éloquent, il est fils de maître.

Prov., Il est fils, il est bien fils de son père, se dit De celui qui ressemble beaucoup à son père, ou qui a les mêmes inclinations, les mêmes qualités, les mêmes défauts, etc., que son père.

Prov., Il n'est fils de bonne mère qui ne voulût avoir fait cette action, Il n'y a point d'honnête homme qui ne voulût, etc. Il n'est fils de bonne mère qui n'ait couru à ce spectacle, On a couru en foule à ce spectacle.

Fig., Il est le fils de ses oeuvres, se dit D'un homme qui ne doit qu'à son mérite la considération dont il jouit, le haut rang où il est élevé.  Petit-fils, Le fils du fils ou de la fille, par rapport à l'aïeul ou à l'aïeule.  Arrière-petit-fils, Le fils du petit-fils ou de la petite-fille, par rapport au bisaïeul ou à la bisaïeule.  Beau-fils. Terme relatif, qui exprime l'alliance entre l'enfant mâle né d'un mariage antérieur, et le second mari de sa mère, ou la seconde femme de son père. C'est votre beau-fils, puisque vous avez épousé sa mère. Elle a épousé un veuf, et elle a deux beaux-fils.

Fig. et fam., Faire le beau fils, Affecter du soin, de la recherche dans son ton, ses manières, ses vêtements. On dit de même, C'est un beau fils.

FILS, se dit aussi de Celui qu'on regarde ou qu'on aime comme son fils. L'orphelin qu'il avait protégé devint son fils et son ami. Vous retrouverez en lui le fils que vous avez perdu.   Mon fils. Terme d'amitié dont les personnes d'un certain âge ou d'un caractère vénérable, se servent quelquefois envers un jeune homme ou un homme, qui n'est point leur fils. Mon fils, lui dit-elle, ne dédaignez pas mes avis. Venez, mon fils, que je vous embrasse.   Poétiq. et fig., Les fils de Mars, Les guerriers. Les fils de la victoire, Les guerriers que la victoire favorise. Les fils d'Apollon, Les poëtes. Les fils de l'harmonie, Les musiciens, et même les poëtes. Etc.   Le Fils aîné de l'Église. Qualification donnée au roi de France.

FILS, en poésie et dans le style élevé, se prend pour Descendant, issu de telle ou telle race, né en tel ou tel pays. Les fils de saint Louis. Le fils de vingt rois. Les fils de l'Helvétie. Les fils de l'étranger.

Fig., Le luxe est fils de la vanité, les vices sont les fils de l'oisiveté, etc., La vanité produit le luxe, l'oisiveté fait naître les vices, etc.

FILS, se dit aussi pour désigner simplement Le sexe masculin, et signifie, Un enfant mâle, un garçon. Elle est accouchée d'un fils. De ce mariage naquirent trois fils et deux filles.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fils — [ fis ] n. m. • XIe; lat. filius 1 ♦ Personne du sexe masculin, considérée par rapport à son père et à sa mère ou à l un des deux seulement. ⇒fam. fiston. C est le fils de M. X; c est son fils. Fils légitime, naturel. Fils adoptif. Avoir deux… …   Encyclopédie Universelle

  • fils — FILS. s. m. Terme relatif qui se dit d Un enfant masle, par rapport, au pere & à la mere. Fils legitime. fils desnaturé. fils adoptif. fils naturel, fils bastard. fils aisné. fils puisné. fils unique. fils de famille, fils posthume. On dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Fils — can mean*Fils River, a river in Germany *Fils (currency), a subdivision of currency used in many Arab countries *Fils , the French word for son …   Wikipedia

  • fils — /fils/, n., pl. fils. 1. a coin and monetary unit of Bahrain, Iraq, Jordan, Kuwait, and the People s Democratic Republic of Yemen, the 100th part of a dinar. 2. a bronze coin of the United Arab Emirates, the 100th part of a dirham. 3. an aluminum …   Universalium

  • fils — fils1 [fēls, fils] n. pl. fils [Ar, earlier fals < LGr phollis, a small coin, 1/288 of a solidus] any of the monetary units of: a) Bahrain, Iraq, Jordan, and Kuwait, equal to 1/ 1000 of a dinar b) the United Arab Emirates, equal to 1/ 100 of a …   English World dictionary

  • Fils — Fils, n. [F., fr. L. filius. See {Filial}.] Son; sometimes used after a French proper name to distinguish a son from his father, as, Alexandre Dumas, fils. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • fils* — fils [[t]fis[/t]] n. pl. fils . fot fr. son: often used after a name with the meaning of Jr., as in Dumas fils Compare père* …   From formal English to slang

  • Fils — der; , <aus arab. fils, fals> irakische, jemenitische, jordanische u. kuwaitische Währungseinheit (= 0,001 Dinar) …   Das große Fremdwörterbuch

  • Fils — (frz., spr. fihs), Sohn; F. de France (spr. dĕ frangß), s.v.w. Enfants de France; F. aîné de l Église (spr. äneh dĕ leglihs ), erstgeborener Sohn der Kirche, Titel der franz. Könige, angeblich seit Chlodwig …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Fils — Fils, Nebenfluß des Neckars in Württemberg, mündet nach 8 M. bei Plochingen …   Herders Conversations-Lexikon

  • fils — (fi ; l s se lie : le fi z aîné. Beaucoup de gens ont pris depuis quelque temps l habitude de faire entendre l s quand le mot est isolé ou devant une consonne, un fiss ; c est une très mauvaise prononciation) s. m. 1°   Un enfant mâle, par… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”