ANÉANTIR
. v. a.
Réduire au néant. Dieu seul peut anéantir les êtres qu'il a créés.   Il se dit par exagération en parlant De diverses choses, et signifie, Détruire absolument. Il n'y a point de fortune si élevée, qu'un revers ne puisse anéantir. Les barbares ont anéanti l'empire romain. Anéantir une coutume.

ANÉANTIR, avec le pronom personnel, signifie, Se dissiper, devenir à rien ou presqu'à rien. Cet homme avait amassé de grands biens, et réuni de grands honneurs dans sa famille : tout cela s'est anéanti. Que d'empires se sont anéantis ! Cette objection s'anéantit d'elle-même.   En termes de Dévotion, S'anéantir devant Dieu, S'abaisser et s'humilier devant Dieu, par la connaissance qu'on a de son néant. Selon l'Écriture, JÉSUS-CHRIST s'est anéanti de lui-même, Il a renoncé à sa nature divine en se faisant homme.

ANÉANTI, IE. participe, Par exagér., Je suis anéanti, Je suis excédé de fatigue ; et, dans un autre sens, Je suis stupéfait, confondu.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anéantir — [ aneɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1260; aniantir XIIe; de 1. a et niant, forme anc. de néant 1 ♦ Détruire au point qu il ne reste rien. ⇒ annihiler, annuler, détruire, ruiner. Anéantir une armée (⇒ écraser) , un peuple (⇒ exterminer) . Le …   Encyclopédie Universelle

  • anéantir — ANÉANTIR. verbe a. Réduire au néant. Dieu n a qu à retirer sa main, pour anéantir toutes les créatures. f♛/b] Il se dit par exagération en parlant De diverses choses, et signifie, Détruire absolument. Il n y a point de fortune si élevée, qu un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aneantir — Aneantir. v. act. Reduire au neant. Dieu n a qu à retirer sa main, pour aneantir toutes les creatures. Il se dit par exaggeration, en parlant du pouvoir des Princes à l égard de leurs sujets: & signifie, Destruire absolument. Il n y a point de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • anéantir — (a né an tir) v. a. 1°   Faire rentrer dans le néant. Dieu peut anéantir l univers. 2°   Détruire. Les barbares ont anéanti l empire romain. •   L homme anéantit plus d individus vivants que tous les carnassiers n en dévorent, BUFF. Animaux… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aneantir — I. Aneantir, act. penac. C est proprement mettre à neant, comme aneantir une ordonnance, un us et style, abrogare, Aneantir les moyens d aucun, Nullas cuiusquam opes viresque reddere. i. ita prosternere ac inanes reddere, tanquam nullae essent,… …   Thresor de la langue françoyse

  • ANÉANTIR — v. tr. Réduire au néant, mettre à néant. Dieu seul peut anéantir les êtres qu’il a créés. Cette objection s’anéantit d’elle même. Par extension, il signifie Réduire à rien, détruire absolument. Il n’y a point de fortune si élevée qu’un revers ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anéantir — (v. 2) Présent : anéantis, anéantis, anéantit, anéantissons, anéantissez, anéantissent ; Futur : anéantirai, anéantiras, anéantira, anéantirons, anéantirez, anéantiront ; Passé : anéantis, anéantis, anéantit, anéantîmes, anéantîtes, anéantirent ; …   French Morphology and Phonetics

  • anéantir — vt. aklyapi (Arvillard.228) ; ané anti gv.3 (Aix), ané inti (Villards Thônes) ; waryé <annuler> (au temps composés se conjugue avec le v. avoir) (228) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'anéantir — ● s anéantir verbe pronominal être anéanti verbe passif Disparaître, s effondrer : Nos espoirs se sont anéantis : l opération a échoué. Littéraire. Se perdre dans quelque chose, s y donner tout entier : S anéantir dans le travail. ● s anéantir… …   Encyclopédie Universelle

  • antir — anéantir appesantir dénantir empuantir garantir nantir …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”