FENDRE
. v. a.
Diviser, couper en long. Fendre un arbre. Fendre du bois. Fendre en deux. Fendre avec des coins, avec une cognée. Fendre la terre avec une charrue. Fendre la tête d'un coup de sabre. Fendre avec des ciseaux, avec un canif. Fendre la peau légèrement. Il avait les jambes tellement enflées, qu'on fut obligé de fendre ses bottes. Fendre une manche à son ouverture, pour laisser le poignet plus libre.

Fam., Il me semble qu'on me fend la tête, se dit Pour exprimer qu'on a un violent mal de tête.

Fig. et fam., Fendre la tête à quelqu'un, L'incommoder en faisant un grand bruit. Ils me fendent la tête avec leurs cris. On dit de même : Ce bruit, ce tapage me fend la tête. C'est un bruit qui fend la tête, un bruit à fendre la tête, à tête fendre.

Fig., Fendre le coeur, se dit De ce qui excite une très-vive compassion. Ce spectacle était à fendre le coeur, me fendait le coeur. Voyez plus bas,FENDRE, neutre.

Prov. et fig., Fendre un cheveu en quatre, Faire des distinctions, des divisions subtiles. On dit de même : C'est vouloir fendre un cheveu en quatre. Cet homme fendrait un cheveu en quatre.

FENDRE, signifie également, Séparer, écarter les parties d'un corps, d'une masse quelconque, en les traversant avec un certain effort. Un navire qui fend l'eau, qui fend les vagues. Fendre l'eau en nageant. Un oiseau qui fend l'air. Fendre la presse, la foule.   Il signifie encore, Faire que les parties d'un corps continu se séparent, et laissent des intervalles entre elles. La trop grande sécheresse fend la terre. La gelée fend les pierres. Il a gelé à pierre fendre.

FENDRE, est aussi neutre ; mais alors il ne s'emploie que figurément et dans ces phrases, La tête me fend, le coeur me fend, pour marquer un violent mal de tête, un grand sentiment de compassion. La tête me fend du bruit que l'on fait. Le coeur me fend de douleur. Le coeur me fend de voir souffrir tant de pauvres gens.

FENDRE, s'emploie souvent avec le pronom personnel, et signifie alors, Devenir divisé, séparé, s'entr'ouvrir, se gercer. Ce bois se fend aisément. La terre se fend de chaleur. Les pierres se fendent par la gelée. La glace se fendit sous ses pieds. Cette plaque de marbre s'est fendue en plusieurs endroits. Une muraille qui commence à se fendre. Les eaux de la mer Rouge se fendirent en deux pour donner passage aux Israélites. Les lèvres se fendent par le grand froid. Un fruit qui se fend parce qu'il est trop mûr. Avec ellipse du pronom, Cela fait fendre le coeur, est à faire fendre le coeur.   Il signifie aussi, surtout en termes d'Escrime, Écarter les jambes de manière à porter en avant un pied loin de l'autre. Fendez-vous.

FENDU, UE. participe, Un verre fendu.   Il s'emploie aussi comme adjectif, surtout dans les phrases suivantes :  Des yeux bien fendus, Des yeux grands et un peu longs.  Par exagérat. et par plaisanterie, Avoir la bouche fendue jusqu'aux oreilles, Avoir une bouche fort grande.  Ce cheval a les naseaux bien fendus, Il a les narines fort ouvertes.  Être bien fendu, se dit D'un homme qui a les cuisses et les jambes longues. Cet homme est tellement fendu, qu'il doit être bien à cheval, qu'il doit bien embrasser le cheval.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fendre — [ fɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 41> • Xe; lat. findere I ♦ 1 ♦ Couper ou diviser (un corps solide), le plus souvent dans le sens de la longueur. Fendre du bois avec une hache. Fendre une bûche en deux. Fendre un diamant, de l ardoise. ⇒ cliver …   Encyclopédie Universelle

  • fendre — FENDRE. v. a. Couper, diviser en long. Fendre un arbre. fendre du bois. fendre en, deux. fendre avec une coignée. fendre la teste d un coup de sabre. On dit fig. d Un grand bruit, que C est un bruit qui fend la teste. Et d un mal de teste violent …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fendre — Fendre, Findere. Fendre et entailler, Execare. Fendre et couper la terre bien menu, Diffindere minute humum. Fendre la presse, et passer parmi les gens de la garde d un Roy, Dimouere, perfrangereque custodias. Fendre par la moitié, Diffindere… …   Thresor de la langue françoyse

  • fendre — fèndre fendre. voir asclar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • fendre — (fan dr ), je fends, tu fends, il fend, nous fendons, vous fendez, ils fendent ; je fendais ; je fendis ; je fendrai, je fendrais ; fends, fendons ; que je fende, que nous fendions ; que je fendisse ; fendant ; fendu, v. a. 1°   Diviser un corps… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FENDRE — v. tr. Diviser en long. Fendre un arbre. Fendre du bois. Fendre en deux. Fendre avec des coins, avec une cognée. Fendre la peau légèrement. Fig. et fam., Fendre la tête à quelqu’un, L’incommoder en faisant un grand bruit. Ils me fendent la tête… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fendre — vt. (du bois) ; fêler (une assiette) : fandre (Alex 019, Balme Thuy, Bogève 217, Cohennoz 213, Cordon 083, Gets 227, Giettaz 215, Megève 201, Morzine 081, Notre Dame Bellecombe 214b, St Nicolas Chapelle 125, Samoëns 010, Saxel 002, Taninges,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Fendre — Michael Fendre Michael Fendre (* 12. Mai 1974 in Bruck an der Mur) ist ein österreichischer Dirigent. Erste musikalische Erfahrungen als Dirigent sammelte Michael Fendre schon als Student durch das von ihm 1996 in Graz gegründete Streichorchester …   Deutsch Wikipedia

  • fendre — fen|dre Mot Pla Verb transitiu …   Diccionari Català-Català

  • Fendre — III гр., (avoir) P.p.: fendu Раскалывать Présent de l indicatif je fends tu fends il fend nous fendons vous fendez ils fendent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”