FAUX
, AUSSE. adj.
Qui n'est pas véritable, qui est trompeur, contraire à la vérité, à la réalité. Cela est faux. Il n'y a rien de si faux, de plus faux. Il est faux que vous m'ayez vu là. Chose fausse. Fausse nouvelle. Faux avis. De faux rapports. Faux exposé. Faux témoignage. Religion fausse. Fausse doctrine. Fausse maxime. Faux serment. Fausse histoire. Assertion fausse. Fausse allégation. Fausse idée. Faux bruit. Fausse apparence. Faux éclat. Les faux biens d'ici-bas.

Fam., Avoir un faux air de quelqu'un, Avoir quelque ressemblance avec lui.  Faux emploi, L'emploi d'une somme portée en dépense, quoique la dépense n'ait point été faite.  Faux témoin, Celui qui assure comme témoin un fait contraire à la vérité.

FAUX, signifie aussi, Vain ou mal fondé. Fausse joie. Fausses espérances. Fausses craintes. Fausse délicatesse. Fausse honte. Faux point d'honneur. Fausse gloire.   Il se dit encore, dans les Beaux-Arts et en Littérature, De ce qui s'écarte du naturel, du vrai. Genre faux. Le faux goût qui règne dans cet ouvrage. Fausse éloquence. Dessin faux. Coloris faux. Ton faux. Tableau faux de couleur.   Il signifie pareillement, Qui manque d'exactitude, de justesse, de rectitude. Règle fausse. Calcul faux. Pensée fausse. Jugement faux. Argument, raisonnement faux. Avoir le goût faux, l'esprit faux, le jugement faux. Les esprits faux sont fort dangereux.   Il se dit quelquefois pour Irrégulier, comme dans ces locutions : Vers faux, Vers qui n'a pas la mesure convenable, ou qui renferme un hiatus. Armes fausses, Armoiries qui ne sont pas selon les règles du blason, qui offrent, par exemple, métal sur métal, ou couleur sur couleur.  Faux pli, Pli qui se trouve à un habit, à une étoffe, et qui n'y devrait pas être.

FAUX, en termes de Musique, signifie, Discordant, qui n'est pas dans le ton, qui n'est pas juste. Voix fausse. Intonation fausse. Faux accord. Note fausse. On appelle Fausse note, Une note jouée ou chantée à la place de la note véritable, et dont cependant l'intonation n'est pas altérée.  Fausse corde, Corde qui n'est pas montée au ton juste. Corde fausse, Corde qui ne peut jamais s'accorder avec une autre.

FAUX, se dit encore, dans un sens plus général, De tout ce qui n'est pas tel qu'il doit être ou qu'il a accoutumé d'être, ou que l'on voudrait qu'il fût, qu'il eût été. La balle a fait un faux bond. Faire un faux pas. Faux mouvement. Fausse position. Prendre une fausse route. Donner une fausse direction. Faire une fausse démarche. Prendre de fausses mesures.

Prov. et fig., Faire faux bond à quelqu'un, Manquer à l'engagement qu'on a pris envers lui, ou à ce qu'il était en droit d'attendre de nous. Plusieurs convives nous ont fait faux bond. Faire faux bond à son ami. Vous nous avez fait faux bond. On dit aussi, Faire faux bond à son honneur, Manquer à ce qu'on doit à son honneur. Cette femme, cette fille à fait faux bond à son honneur, Elle s'est laissé séduire.

Fig. et fam., Faire un faux pas, Faire quelque faute dans sa conduite, dans une affaire. Je ne lui ai jamais vu faire un faux pas. Il a fait beaucoup de faux pas, bien des faux pas dans sa vie. Gardez-vous de faire un faux pas.   Faux jour, Lumière qui éclaire mal les objets, de manière à les faire voir autrement qu'ils ne sont. Dans la boutique de ce marchand il y a un faux jour, de faux jours qui trompent sur la couleur des étoffes. Ce tableau est en faux jour, dans un faux jour.   Faux feu, se dit en parlant D'une arme à feu, lorsque l'amorce prend, sans que le coup parte.  En termes de Marine, Faire fausse route, Se détourner de la route qu'on avait prise, et en prendre une différente, pour se dérober à la poursuite d'un ennemi. Il signifie aussi, S'écarter de son droit chemin sans le vouloir. Faire une fausse manoeuvre, Faire une manoeuvre à contre-temps et mal à propos.

Fig., Faire fausse route, Se tromper dans quelque affaire, employer des moyens contraires à la fin qu'on se propose.  Au Théâtre, Faire une fausse sortie, se dit Lorsqu'un des personnages qui sont sur la scène feint d'en sortir, ou même en sort un instant, pour y rentrer aussitôt.  En Arithm., Règle de fausse position, Règle dans laquelle, ayant à découvrir un ou plusieurs nombres inconnus, on prend faussement à la place d'un d'entre eux un nombre connu quelconque avec lequel on calcule les autres ; ce qui fait connaître leurs rapports, et par suite leur véritable valeur. La règle de fausse position n'est que de l'algèbre déguisée et rendue imparfaite.   Fausses cartes, se dit, au Quadrille, à l'Hombre, et aux autres jeux où il y a une triomphe, Des cartes qui ne sont pas triomphe. Faux jeu, Jeu de cartes où il y a des cartes de trop ou de moins.  En Médec., Faux germe, La matière informe qui provient d'une conception défectueuse. Fausse grossesse, Maladie qui simule la grossesse, et qui a son siége dans la matrice, ou dans quelque autre partie de l'abdomen. Fausse couche, Couche avant terme. On appelait autrefois Fausse pleurésie, Une maladie analogue à la pleurésie, mais moins grave : cette dénomination n'est plus usitée dans le langage de l'art.  En termes de Vénerie, Faux-marcher, se dit De la biche qui biaise en marchant ; et Du cerf après qu'il a mis bas son bois.

FAUX, signifie aussi, Qui est supposé ou altéré, qui est contre la bonne foi. Faux contrat. Fausse promesse. Fausse obligation. Pièce d'écriture fausse. Fausse assignation. Faux acte. Faux titre. Fausse quittance. Faux testament. Fausse signature. Faux seing. Se présenter sous un faux nom. Fausse date. Faux article. Un faux ordre. Il prétend cela à faux titre. Faux poids. Fausse mesure. Faux coin. Fausse monnaie. Pièce de monnaie fausse.   Faux-monnayeur, Celui qui fabrique de la fausse monnaie.  Faux sel, Le sel qui, dans les provinces où la gabelle était établie, n'avait point été pris dans les greniers du roi. Il fut puni pour avoir vendu, pour avoir acheté de faux sel. On disait, dans un sens analogue, Faux-saunage et Faux-saunier.   À fausses enseignes, En se servant de marques supposées. Cette locution a vieilli.

Fig. et fam., C'est une fausse pièce, une fausse lame, se dit D'une personne à qui il ne faut pas se fier.

FAUX, signifie également, Qui est postiche, ou feint, contrefait, simulé. Faux cheveux. Faux toupet. Fausse barbe. Fausse dent. Faux mollet. Fausse porte. Fausse fenêtre. Pierre fausse. Diamant faux. Faux rubis. Or faux. Faux argent. Fausse vertu. Fausse modestie. Fausse humilité. Faux zèle. Fausse douceur. Faux semblant d'amitié.

Fig., Faux brillants, Pensées ingénieuses qui ont quelque éclat, mais qui sont dépourvues de justesse, de solidité. Cet ouvrage est plein de faux brillants.   Fausse porte, outre la signification de Porte feinte, se dit, dans une maison, d'Une petite porte par laquelle on ne passe pas ordinairement. On appelle aussi Fausse porte, dans une place de guerre, Une porte destinée pour faire des sorties ou pour recevoir du secours en cas de siége.  En termes de Fortification, Fausse-braie, Avant-mur, seconde enceinte terrassée comme la première, et qui n'en est pas séparée par un lossé, mais dont le terre-plein joint l'escarpe de la première enceinte.  En termes de Guerre, Fausse attaque, Attaque faite pour dérober à l'ennemi la connaissance de la véritable, et pour l'obliger à diviser ses forces. Fausse alarme, Alarme donnée pour inquiéter et fatiguer les ennemis. Fausse alarme, se dit aussi, figurément, d'Une crainte vaine, d'une frayeur sans sujet. On dit quelquefois de même, Fausse alerte.   Fausse clef, Clef qu'on garde furtivement ou qu'on fabrique pour en faire un mauvais usage. On l'a trouvé saisi, muni d'une fausse clef. Il pénétra dans la chambre, et ouvrit les armoires avec de fausses clefs.   Faux teint, Teinture faite avec de mauvaises drogues, et qui s'altère facilement.

FAUX, se dit pareillement Des personnes qui ne sont pas ce qu'elles semblent ou ce qu'elles disent être. Le faux Smerdis. L'imposture des faux Démétrius. Faux prêtre. Faux électeur. Faux prophète. Faux brave. Faux dévot. Au premier revers, les faux amis nous abandonnent. Il s'est glissé parmi eux un faux frère qui les a trahis.   Il signifie également, Qui affecte des sentiments qu'il n'a pas, dans le dessein de tromper. C'est un homme faux, une femme fausse. Coeur faux. Caractère faux. Prov., Être faux comme un jeton.   Il se dit encore De l'air, du regard, etc. Cet homme a l'air faux, la mine fausse, le regard faux.

FAUX, en termes d'Histoire naturelle, se joint à certains noms de minéraux et surtout de végétaux, pour désigner Des minéraux, des végétaux qui ont quelque ressemblance avec ceux que ces noms désignent. Faux grenat (cristal d'un rouge obscur). Faux acacia (espèce de robinier). Faux ébénier (le cytise des Alpes). Faux jalap (la belle-de-nuit). Etc.

FAUX, sert en outre à former, avec divers substantifs, certaines expressions où il reçoit des sens plus ou moins éloignés de ceux qui viennent d'être indiqués. Telles sont :  Faux fourreau, Sorte de fourreau dont on couvre le vrai fourreau d'une épée, d'un pistolet, etc. Fausses manches, Manches qu'on met par-dessus d'autres.  Fausse équerre, Équerre qui s'ouvre et se ferme au moyen d'une charnière, comme un compas, et qui sert, dans plusieurs arts, à mesurer les angles plus ou moins grands que deux surfaces adjacentes forment entre elles. On appelle aussi Fausse équerre, L'angle que forment les faces contiguës d'un bâtiment, d'une pièce de bois, etc., lorsque cet angle n'est pas droit, lorsqu'il est aigu ou obtus. Bâtir à fausse équerre. Pièces de bois à fausse équerre.   En termes d'Archit., Faux plancher, faux plafond, Plancher, plafond qu'on fait au-dessous du plafond principal, pour diminuer la hauteur de l'appartement. Un faux plafond de toile. Dans le même Art, on appelle Faux comble, La partie supérieure d'un comble brisé.  En termes de Marine, Faux pont, Pont inférieur d'un vaisseau ; plancher en partie volant, non calfaté, sur lequel on établit les cadres des malades et des blesses, entre les deux grandes écoutilles.  En termes de Jardinage, Faux bois, se dit Des branches d'un arbre qui ne doivent pas donner de fruit, ou qui sont trop mal placées pour faire un bon effet.  En termes d'Anat., Fausses côtes, Les côtes inférieures, qui ne se joignent pas au sternum par un cartilage de prolongement, et qui sont au nombre de cinq de chaque côté.  En termes de Musiq., Faux-bourdon, Espèce de chant à plusieurs parties où l'on chante note contre note. Chanter en faux-bourdon.   En termes d'Impr., Faux titre, Premier titre abrégé, imprimé sur le feuillet qui précède celui où est le titre entier de l'ouvrage. Le faux titre se met vers le milieu de la page.   Faux frais, Dépenses accidentelles, accessoires, faites dans une affaire, en sus de la dépense principale. Ce procès me ruine en faux frais.

FAUX, s'emploie aussi substantivement. Discerner le vrai d'avec le faux.

Prov., Plaider le faux pour savoir le vrai, Dire à quelqu'un une chose qu'on sait être fausse, pour tirer de lui le secret de la vérité.

FAUX, en termes de Jurisprudence, Altération, contrefaçon, supposition frauduleuse d'actes, de pièces, d'écritures authentiques ou privées. Faux en écriture authentique. Faux en écriture privée. Crime de faux. Se rendre coupable de faux. Commettre, faire un faux. C'est un faux. Poursuivre quelqu'un pour faux. Se pourvoir en faux contre quelqu'un par la voie criminelle. La poursuite d'un faux. Arguer une pièce de faux. S'inscrire en faux. Inscription de faux ou en faux. Demandeur, défendeur en faux. Prouver, établir le faux. On dit, Faux principal, en parlant d'Une procédure qui a pour objet la poursuite d'un faux ; par opposition à Faux incident, qui se dit de L'action en faux intentée incidemment dans le cours d'une contestation.

Fig. et fam., S'inscrire en faux contre une proposition, contre une allégation, etc., La nier. Je m'inscris en faux contre ce que vous venez de dire.

FAUX, s'emploie aussi adverbialement. Raisonner faux. Exposer faux. Jurer faux. Dater faux. Chanter faux. Jouer faux. Etc.   Substantiv., en termes d'ancienne Pratique, Un faux donné à entendre contre la vérité, se disait d'Une chose exposée contre la vérité, donnée à entendre contre la vérité. À FAUX. loc. adv.À tort, injustement. Accuser à faux.

Fam., Aller à faux en quelque endroit, Manquer d'y trouver ce qu'on cherche. Si vous allez chez lui à telle heure, vous le trouverez ; ne craignez pas d'y aller à faux.   Porter à faux, se dit D'une partie de construction qui est mal posée sur ce qui doit la soutenir, ou qui ne porte pas directement sur sa base, sur son point d'appui. Cette poutre, cette pierre porte à faux. On dit de même substantivement : Ce mur est hors d'aplomb, il est en porte à faux. Ce balcon est en porte à faux au-dessus de la porte d'entrée. Les loges de ce théâtre sont en porte à faux.

Fig., Ce raisonnement, cet argument porte à faux, se dit D'un raisonnement qui n'est pas concluant, soit que le défaut vienne du principe, soit qu'on fasse du principe une mauvaise application.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • faux — faux, fausse 1. (fô, fô s ) adj. 1°   Qui n est pas vrai, qui est contraire à la réalité. Ce qu il dit est faux. Il n y a rien de plus faux. Un faux exposé. De faux rapports. •   Crains tu si peu le blâme et si peu les faux bruits ?, CORN. Cid,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • faux — FAUX, [f]ausse. adj. Qui n est pas veritable. Cela est faux. il n y a rien de si faux, de plus faux. chose fausse. fausse nouvelle. faux advis. faux rapport, de faux rapports. fausse doctrine. fausse maxime. faux serment. fausse histoire. fausse… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Faux — (pronEng|ˈfoʊ, like ) is a French word for false or fake . It is often used in English phrases such as faux pearls , faux fur , and faux pas .When manufacturing faux objects or materials, an attempt is often made to create products which will… …   Wikipedia

  • Faux — (frz. für „falsch“) ist die Bezeichnung mehrerer Gemeinden in Frankreich: Faux (Ardennes), Gemeinde im Département Ardennes Faux (Dordogne), Gemeinde im Département Dordogne mit Namenszusatz: Faux Fresnay, Gemeinde im Département Marne Faux la… …   Deutsch Wikipedia

  • faux — faux, fausse adj. Faux comme un jeton, faux jeton, faux cul, faux derche, déloyal, sournois, hypocrite. / Fausse couche, résidu de fausse couche, individu mal conformé ; lâche, méprisable. / Fausse poule, faux policier (arg.) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • faux — [ fou ] adjective artificial: a faux marble bathroom faux fur …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Faux — Nom surtout porté dans le Sud Ouest (33, 47). Désigne celui qui est originaire de Faux, un lieu où pousse le hêtre (latin fagus). A noter la commune de Faux en Dordogne, près de Bergerac …   Noms de famille

  • faux — from Fr. faux false (12c., see FALSE (Cf. false)). Used with English words at least since 1676 (Etheredge, faux prude). Used by itself, with French pronunciation, from 1980s to mean fake …   Etymology dictionary

  • faux — faux·bour·don; faux·bourg; faux; …   English syllables

  • faux — (f[add]ks), n.; pl. {fauces} (f[add] s[=e]z). [L.] See {Fauces} …   The Collaborative International Dictionary of English

  • faux — [fəu US fou] adj [only before noun] especially AmE [Date: 1900 2000; : French; Origin: Latin falsus; FALSE] artificial, but made to look real ▪ faux pearls …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”