FAIT
. s. m.
Action, chose faite, ce qu'on fait, ce qu'on a fait. Chacun répond de son fait. Il est garant de ses faits et promesses. Répondre, être garant du fait d'autrui. Par le fait d'un tel. Joindre le fait à la menace. Il nie le fait. Si l'on considère le fait en lui-même. On lui impute des faits graves. C'est par des faits que je veux lui prouver mon attachement. Ses faits ne répondent pas à ses promesses. Se vanter ainsi ne peut être que le fait d'un fanfaron.

Prov., La bonne volonté est réputée pour le fait.   Cela est du fait d'un tel, C'est un tel qui en est l'auteur. Cela est de mon fait. Cela est de votre fait. Elle est grosse du fait d'un tel.   Les hauts faits, les beaux faits d'armes, Les exploits militaires.

Fam. et par plaisanterie, Les faits et gestes d'une personne, La vie et les actions d'une personne. On sait ses faits et gestes.   En Jurispr., Voies de fait, Les actes de violence, les mauvais traitements, les coups donnés à quelqu'un. Il est défendu d'user de voies de fait.   Voie de fait, au singulier, se dit aussi de Tout acte par lequel on s'empare violemment d'une chose sur laquelle on n'a point de droit reconnu.  En venir au fait, En venir à l'exécution. Il allait en venir au fait, si on ne l'eût retenu.

Fam., Au fait et au prendre, Au moment de l'exécution, quand il est question d'agir, de parler, etc. Quand on vint, quand ce fut au fait et au prendre. Quand on en fut au fait et au prendre. On le dirait plein d'intelligence ; mais, au fait et au prendre, il n'est bon à rien.   Prendre quelqu'un sur le fait, Le surprendre dans le temps même où il fait une action qu'il voulait cacher. Les voleurs ont été pris sur le fait. Il ne voulait pas qu'on sût qu'il travaillait à cet ouvrage, mais je l'ai pris sur le fait.

Fam., Il y a un peu de malice, d'opiniâtreté, de folie, etc., dans son fait, se dit en parlant D'une personne qui fait paraître quelque malice, qui met de l'opiniâtreté à quelque chose, etc.  En termes de Palais, Prendre le fait de quelqu'un, ou Prendre fait et cause pour quelqu'un, Intervenir en cause pour lui. Cela signifie aussi, dans le langage ordinaire, Se déclarer pour quelqu'un, prendre son parti, le défendre.

FAIT, signifie en général, Événement, toute chose qui arrive, qui a lieu, ou Le récit qui en est fait. Un fait singulier. Un fait miraculeux. L'importance d'un fait. Citer un fait. C'est un fait unique dans l'histoire. Ces faits sont antérieurs à... Le récit des faits. Les faits historiques. Les faits sont bien rapportés par cet historien. Cette histoire est pleine de faits curieux. Présenter habilement les faits. Alléguer un fait. Le fait est constant, certain, exact, authentique. On m'a confirmé le fait. Ces faits ne laissent aucun doute sur sa culpabilité. Les faits seuls réfutent cette calomnie. Articuler des faits. Dénaturer les faits. Rétablir les faits.   Il se dit souvent, dans une acception particulière, de L'événement, du cas, de l'espèce dont il s'agit ; et s'emploie surtout dans les discussions, les contestations, les plaidoiries, etc. Il parla pendant une heure, sans dire un mot du fait. Conter, narrer, exposer le fait. Déduire le fait. Poser le fait. Le fait est tel. Voilà le fait. Demeurons dans le fait. Ne nous écartons pas du fait. Revenons au fait. Allons au fait. Venons au fait. Venez au fait, ou elliptiquement, Au fait. Il va droit au fait. Il est établi en fait que... Moyens de fait et de droit. On dit, Question de fait, point de fait, par opposition à Question de droit, point de droit.

Fam., Aller au fait, venir au fait, signifient, par extension, En venir à l'essentiel, au principal, à l'intéressant. Pourquoi tant de détours ? venez donc au fait. C'est un homme qui va tout de suite au fait. Elliptiquement, Au fait, que voulez-vous de moi ?   Au fait, signifie quelquefois, Tout bien considéré. Au fait, que risqué-je ?   En termes de Procéd., Faits et articles, Les faits sur lesquels, en matière civile, l'une des parties fait interroger sa partie adverse. On l'a interrogé sur faits et articles. On appelle Faits admissibles et pertinents, Ceux dont la preuve peut être admise, parce qu'ils appartiennent au fond de la cause. Faits nouveaux, Ceux qui n'ont pas encore été allégués au procès, et dont une partie demande à faire la preuve. En matière criminelle, on appelle Faits justificatifs, Ceux qu'un accusé allègue pour prouver son innocence C'est un fait, cela est de fait, il est de fait que ... se dit en parlant De choses constantes et avérées, qu'on ne peut nier. Il est de fait qu'on ne m'a pas compris.   Mettre en fait, poser en fait, Avancer une proposition qu'on soutient être véritable. Je mets en fait que ces deux personnes... Il met en fait qu'il n'y a point de vide absolu dans la nature.   C'est un fait à part, c'est un autre fait, C'est une autre chose, une autre affaire.

Fam., Le fait est que ... La vérité est que... Le fait est que je n'en savais rien.

Fam., Pour la rareté du fait, À cause de la singularité de la chose. Je voudrais bien voir cela, pour la rareté du fait.   Être sûr de son fait, Être sûr de ce qu'on dit, de ce qu'on avance, ou du succès de ce qu'on a entrepris.

Fam., Entendre bien son fait, Être habile dans sa profession Être au fait, Être bien instruit ; Mettre au fait, Instruire ; et, Se mettre au fait, S'instruire. Quand vous serez au fait. Quand on vous aura mis au fait de toutes les circonstances, vous ne serez plus étonné. Vous vous mettrez aisément au fait de cette affaire. Ces locutions s'emploient également en parlant De l'habitude, de l'habileté nécessaire pour faire certaines choses. Cette jeune fille est bien au fait du ménage. Il se fut bientôt mis au fait de son nouvel emploi.

FAIT, se dit encore particulièrement, tant au sens physique qu'au sens moral, de Toute chose dont on a reconnu, vérifié, constaté l'existence ; et alors on l'emploie surtout en parlant De systèmes, de théories, d'hypothèses, etc. Faits physiques. Faits physiologiques. Il tire de ce fait des conséquences trop générales. De nouveaux faits sont venus confirmer ce principe. Toute sa doctrine est appuyée sur les faits. Ce système a pour base des faits incontestables. L'examen, l'observation, l'étude des faits. Un grand nombre de faits. C'est là un fait très-remarquable. Aucun raisonnement ne saurait détruire un fait. Cette théorie s'évanouit devant les faits.

FAIT, signifie en outre, Ce qui est propre et convenable à quelqu'un. Cette maison, cet emploi serait bien le fait d'un tel. Ce n'est pas mon fait. C'est justement votre fait. J'ai trouvé son fait. Ce mariage n'est point votre fait. Cette fille n'est point votre fait.   Il se dit également de La part qui revient, qui appartient à quelqu'un dans un total. Il faut leur donner à chacun leur fait, pour qu'ils en disposent comme ils voudront. On a partagé cette succession, chacun a eu son fait. Tenez, voilà votre fait. Il a perdu, il a mangé tout son fait, tout son petit fait. Ce sens est familier.

Fig. et fam., Donner à quelqu'un son fait, Se venger de lui, ou par quelque discours, ou par quelque violence. Il me voulait railler, mais je lui ai donné son fait. Il attendit son ennemi, et lui donna son fait.

Fam., Dire à quelqu'un son fait, Lui parler vertement, avec force, lui dire ses vérités.

DANS LE FAIT, PAR LE FAIT. loc. adverbiales, Réellement, effectivement, au fond, quelles que soient les apparences. On envie sa condition, quoique, dans le fait, il soit très-malheureux. Malgré son air patelin, c'est, dans le fait, un homme très-dangereux. Il se trouva, par le fait, maître absolu de tout le pays.

DE FAIT. loc. adv.En réalité, véritablement. Il se dit par opposition à ce qui n'est que fictif, apparent, etc. Il n'était roi que de nom, un autre l'était de fait.   En Jurispr., Possession de fait, se dit par opposition à Possession de droit. On dit dans un sens analogue, Gouvernement de fait.

DE FAIT, signifie quelquefois, Effectivement. On annonça qu'il viendrait bientôt ; et, de fait, un quart d'heure après il arriva. Ce sens est familier.

EN FAIT DE. loc. prépositive, En matière de. En fait de procès, de littérature, de religion, etc. Maître en fait d'armes.

SI FAIT. loc. adverbiale et populaire, qui s'emploie dans le sens d'Au contraire, quand on vent affirmer ce qu'un autre nie ou met en doute. Vous ne me connaissez pas ? Si fait, je vous connais bien. Je crois qu'il n'a pas été là. Si fait, il y a été.

TOUT À FAIT. adv.Entièrement. L'ouvrage est tout à fait terminé. Il était dans un état tout à fait déplorable. Il est tout à fait ruiné.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fait — fait …   Dictionnaire des rimes

  • fait — fait, aite 1. (fè, fè t ) part. passé de faire. 1°   Formé, exécuté. L homme fait à l image de Dieu. Un tertre fait de main d homme. Ce tailleur vend des habits tout faits.    Familièrement. Ce n est ni fait ni à faire, se dit d un travail mal… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Fait — (fr., spr. Fäh), That, Thatsache, Geschäft. F. von etwas machen, es als Geschäft betreiben. F. accompli (spr. Fäh akkongpli), vollendete Thatsache, an der sich nichts mehr ändern läßt …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Fait — (frz., spr. fä), Tatsache, Tat; F. accompli (spr. fätakkongplih), vollendete Tatsache …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Fait — (frz. fä), That, Thatsache; f. accompli (fäht akonplih) vollendete Thatsache …   Herders Conversations-Lexikon

  • fait — (Fr.) A fact; an act committed; a deed. Short Dictionary of (mostly American) Legal Terms and Abbreviations …   Law dictionary

  • fait — 1. fait, faite [ fɛ, fɛt ] adj. • 1690; de 1. faire 1 ♦ Qui est constitué, a tel aspect. ♢ Quant au physique. Être bien fait, mal fait. ⇒ 1. bâti, fam. foutu. Il est bien fait de sa personne. Une femme bien faite. ⇒ girond (cf. fam. Bien balancée …   Encyclopédie Universelle

  • FAIT — n. m. Ce que quelqu’un fait, a fait ou fera. Il nie le fait. On lui impute des faits graves. C’est par des faits que je veux lui prouver mon attachement. Ses faits ne répondent pas à ses promesses. Se vanter ainsi ne peut être que le fait d’un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fait — I. Fait, [fai]te. part. pass. Il a les significations de son Verbe. Cela fait il s en alla. On dit prov. Aussi tost dit aussi tost fait, pour dire, que L execution suit de prés la parole, la promesse, l ordre; & Cela vaut fait, pour dire, qu On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fait — pp. => Faire. E. : Ajouter, Né. A1) adj., mal fait, mal construit, fait grossièrement et sans goût, fait d une manière grossière et sans solidité ; provisoire : aposticho, a, e (Annecy, Gruffy, Thônes), R. => Rebord, D. Postiche. B1) v. ,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”