FAIBLESSE
. s. f.
Débilité, manque de force, de vigueur. Il n'a plus de fièvre, mais il lui est resté une grande faiblesse. Faiblesse de jambes. Faiblesse d'estomac. Faiblesse de vue. Faiblesse de voix. Faiblesse de reins. La faiblesse du pouls. Il ménageait la faiblesse de son adversaire. J'ai pitié de sa faiblesse. Dans la faiblesse de l'âge. Son courage est au-dessus de la faiblesse de son sexe. On le dit également en parlant De l'intelligence. Faiblesse de jugement. Faiblesse de mémoire. Faiblesse de conception. La faiblesse de notre intelligence, de nos facultés.   Il signifie aussi, Défaillance, évanouissement, syncope. Il lui a pris une faiblesse. Il eut une grande faiblesse. Il a de fréquentes faiblesses. Tomber en faiblesse. Revenir d'une faiblesse.   Il signifie encore, Manque de puissance, de ressources, etc. Cette oeuvre est au-dessus de la faiblesse humaine, est au-dessus de notre faiblesse. La faiblesse de l'ennemi n'était qu'apparente. La faiblesse des petits États n'autorise point à méconnaître leurs droits. Ce parti cachait sa faiblesse.   Il signifie de même figurément, Manque de génie, de talent. Cet orateur a été d'une grande faiblesse dans la dernière discussion. On l'applique également, dans ce sens, Aux productions de l'art ou de l'esprit. Tous ces tableaux sont d'une extrême faiblesse. Ce passage est d'une faiblesse qui étonne chez un si grand écrivain. Il y a dans cet ouvrage une grande faiblesse de conception. Faiblesse d'exécution. Faiblesse de style.

FAIBLESSE, signifie encore figurément, Ce manque de force morale qui dispose à trop d'indulgence, ou qui rend facile à tromper, à émouvoir, à intimider, etc. Ce père est d'une faiblesse inexcusable. Il a montré dans cette occasion beaucoup de faiblesse. La faiblesse de notre nature. La faiblesse humaine. La curiosité est une faiblesse commune à bien des gens. Ils traitent son indulgence de faiblesse. C'est une faiblesse, j'en conviens, mais il m'est impossible de faire cette démarche. Ayez moins de faiblesse. Allons, point de faiblesse. Il faut que vous ayez bien de la faiblesse. Il a la faiblesse de croire tout ce qu'on lui dit. Il eut la faiblesse de n'oser répondre. Il a une faiblesse de femme. Surmonter sa faiblesse. On dit dans le même sens : Faiblesse de caractère. Faiblesse d âme. Faiblesse d'esprit. Faiblesse de coeur. Faiblesse de courage. Faiblesse de résolution. Etc.   Avoir de la faiblesse, avoir un faible, du faible pour quelqu'un, Avoir un grand penchant pour lui, une grande disposition à trouver bien ou à excuser tout ce qui vient de lui. Il a beaucoup trop de faiblesse pour ce jeune homme. Il faut excuser la faiblesse d'une mère pour ses enfants.

FAIBLESSE, se dit quelquefois d'Un défaut de raison, d'empire sur soi-même, et Des fautes qui en sont la suite. Les faiblesses de l'humanité. Il y a des faiblesses qui sont bien pardonnables. Les faiblesses du coeur.   Il se dit particulièrement en parlant D'une femme qui n'a pas résisté à la séduction. Cette première faiblesse la perdit de réputation. Elle sut faire oublier ses faiblesses.

FAIBLESSE, se dit aussi Du manque ou du peu de grosseur, d'épaisseur, de force, de solidité, etc., de certaines choses. La faiblesse d'une poutre, d'un pilier, d'un support. La faiblesse d'un ressort. La faiblesse d'un lien. La faiblesse d'un retranchement, d'une digue, etc.   Il se dit encore figurément, tant au sens physique qu'au sens moral, en parlant D'une chose peu considérable en son genre. Malgré la faiblesse du nombre, ils voulurent combattre. La faiblesse de ses ressources, de son revenu. La faiblesse de cette résistance étonna l'ennemi. La faiblesse de nos connaissances. La faiblesse d'un raisonnement, d'un argument, d'une preuve, etc. La faiblesse de son zèle, de son amitié.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • faiblesse — [ fɛblɛs ] n. f. • 1265 foiblece; de faible 1 ♦ Manque de force, de vigueur physique. ⇒ anémie, asthénie, débilité, épuisement, fatigue. Faiblesse extrême, grande faiblesse. Faiblesse momentanée. ⇒ abattement, affaiblissement, défaillance. « Une… …   Encyclopédie Universelle

  • faiblesse — (fè blè s ) s. f. 1°   Manque de force. La faiblesse du corps. •   Je ne sais ce que j ai : je suis sans fièvre, je tousse moins, je dors très bien ; mais ma faiblesse est extrême, MAINTENON Lett. à Mme Glapion, t. III, p. 200, dans POUGENS.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FAIBLESSE — n. f. Manque de force, de vigueur. Il n’a plus de fièvre, mais il lui est resté une grande faiblesse. Faiblesse de jambes. Faiblesse de vue. Faiblesse de voix. Faiblesse de reins. La faiblesse du pouls. J’ai pitié de sa faiblesse. On le dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Faiblesse —          LE BON (Gustave)     Bio express : Médecin et sociologue français (1841 1931)     «La guerre révèle à un peuple ses faiblesses, mais aussi ses vertus.»     Source : Hier et Demain     Mot(s) clé(s) : Faiblesse Guerre Peuple Vertu     … …   Dictionnaire des citations politiques

  • Faiblesse — Faible Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • faiblesse — fai·blesse …   English syllables

  • faiblesse — s ( n/ en, r/ er) (el. fäbless) …   Clue 9 Svensk Ordbok

  • faiblesse — nf. ; malaise : FÈBLyÈSSA (Saxel | Albanais). E. : Syncope …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • faiblesse — …   Useful english dictionary

  • Faiblesse humaine — Données clés Titre original Sadie Thompson …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”