FACULTÉ
. s. f.
Puissance physique ou morale qui rend un être capable d'agir de certaine manière, de produire certains effets. Les facultés physiques. La faculté de sentir, de voir. Il est paralytique, et n'a pas la faculté d'agir, de se mouvoir. Perdre l'usage de ses facultés. Toutes ses facultés semblaient anéanties. Les facultés de l'âme. Les facultés de l'esprit. Les facultés naturelles. Les facultés morales. Les facultés intellectuelles. La faculté de penser, de juger, de raisonner. Cela est au-dessus de nos facultés. Cet animal est doué d'une faculté singulière.   Il se dit également en parlant Des choses, surtout en termes de Physique, d'Anatomie, de Médecine, etc. L'aimant a la faculté d'attirer le fer. L'estomac a la faculté de convertir les aliments en chyle. Cette plante a la faculté de purger, de fortifier, etc. Faculté astringente. Faculté apéritive.   Il se prend aussi pour Facilité, talent, aptitude. La faculté de bien parler, de bien dire. La faculté de parler en public. C'est un homme doué de facultés peu communes. Les facultés brillantes qui le distinguent. Il n'avait pas les hautes facultés qu'exige un tel emploi.   Il signifie encore, Le pouvoir, le moyen, le droit de faire une chose. Donner, accorder à une personne la faculté de... Si vous pouvez en obtenir la faculté. La faculté vous en est laissée. Vendre avec faculté de rachat. Il est mineur, il n'a pas la faculté de disposer de ses biens.   La faculté d'un légat, Ses pouvoirs.

FACULTÉS, au pluriel, signifie quelquefois, Les biens, les ressources, les moyens d'une personne. Chacun a été taxé selon ses facultés. Il a donné un état de ses moyens et facultés. Il a outre-passé ses facultés. Mes facultés ne me permettent point de faire une telle dépense.

FACULTÉ, signifie en outre, Le corps ou l'assemblée des professeurs chargés du haut enseignement d'une science ou de la littérature, dans l'université. Il y avait autrefois quatre facultés : la faculté de théologie, la faculté de droit, la faculté de médecine, et la faculté des arts. Il y a aujourd'hui cinq facultés : la faculté de théologie, la faculté de droit, la faculté de médecine, la faculté des sciences, et la faculté des lettres. Le doyen d'une faculté. Les médecins de la faculté de Paris, de Montpellier.   Il se dit quelquefois, absolument, de La faculté de médecine. Les membres de la Faculté. On consulta la Faculté.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • faculté — [ fakylte ] n. f. • v. 1200; lat. facultas « capacité, aptitude », de facere « faire » I ♦ 1 ♦ Possibilité de faire qqch. ⇒ 3. droit, liberté, 2. moyen, possibilité, 2. pouvoir. Laisser, accorder à qqn la faculté de choisir. Vous avez toujours la …   Encyclopédie Universelle

  • faculté — Faculté. s. f. Puissance, vertu naturelle. Les facultez de l ame. les facultez de l esprit. les facultez naturelles. la faculté vitale, animale, &c. la faculté d oüir, de voir. il est paralitique, & n a pas la faculté d agir, la faculté de se… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Faculte — Faculté Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Faculté — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • faculté — Faculté, Facultas. Faculté de rachat, Pactum redhibendi. B. A grande peine ay je eu faculté ou congé de l aller veoir, Copia vix fuit eum adeundi …   Thresor de la langue françoyse

  • faculté — (fa kul té) s. f. 1°   Moyen, pouvoir, droit de faire quelque chose. Je n ai pas la faculté de délibérer. Si tu veux sortir, en as tu la faculté ? Je t en laisse la faculté. La loi interdit aux mineurs la faculté de disposer de leurs biens.    La …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FACULTÉ — n. f. Puissance physique ou morale qui rend un être capable d’agir de certaine manière, de produire certains effets. Les facultés physiques. Perdre l’usage de ses facultés. Toutes ses facultés semblaient anéanties. Les facultés de l’âme. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FACULTÉ —     Toutes les puissances du corps et de l entendement ne sont elles pas des facultés, et qui pis est des facultés très ignorées, de franches qualités occultes, à commencer par le mouvement, dont personne n a découvert l origine ?     Quand le… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Faculté —     Définition de Faculté     La faculté c est le libre choix attribué par la loi à une personne de décider d une manière discrétionnaire d exercer ou de renoncer à exercer un droit ou une compétence. Ainsi l héritier dispose d un droit à… …   Lexique de Termes Juridiques

  • faculté — nf., pouvoir, possibilité, liberté, droit, (de faire une chose) ; faculté (de médecine, de théologie) ; section universitaire : FAKULTÂ (Albanais). A1) facultés intellectuelles, conscience, esprits : FAKULTÉ nfpl., TÉTA nf. (...). Fra. Il n est… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”