ÉTUDE
. s. f.
Travail, application d'esprit pour apprendre ou approfondir les sciences, les lettres, les beaux-arts. Longue étude. Étude continuelle. S'adonner, s'appliquer, se livrer à l'étude des sciences, des arts libéraux. Il a fait une étude particulière du latin, de l'histoire, de la géométrie, de l'architecture, etc. Étude réglée, sérieuse, approfondie. Étude superficielle. Cours d'étude.   Dans les Colléges, Salle d'étude, ou simplement Étude, Lieu où l'on réunit les élèves pour leur faire étudier les leçons et composer les devoirs donnés par le professeur. Aller, se rendre à l'étude. Sortir de l'étude. On appelle Maître d'étude, Celui qui surveille les élèves pendant les heures de travail et de récréation.  Faire ses études, Passer par les différents degrés d'instruction qui doivent former l'esprit de la jeunesse. On dit de même : Faire de bonnes, de mauvaises études. Commencer, terminer ses études, le cours de ses études. Traité des études. La durée des études. Etc.   Avoir de l'étude, Avoir de l'instruction, des connaissances acquises. On dit dans le sens contraire, N'avoir point d'étude, nulle étude, être sans étude, surtout en parlant De ceux qui n'ont point fait les études qu'on a coutume de faire dans la jeunesse.

ÉTUDE, en termes de Peinture et de Sculpture, signifie, Un dessin ou un morceau de peinture, de sculpture, qu'un artiste exécute pour bien connaître tel ou tel objet, et pour s'exercer à le bien représenter. Une étude de tête, de main, de draperie, d'arbre, de rocher, etc. Étude de Raphaël, de Michel Ange. Un recueil d'études des plus grands maîtres.   Tête d'étude, Dessin d'une tête, propre à servir de modèle, et fait ordinairement d'après quelque tableau d'un grand maître.

ÉTUDEse dit, par extension, Du soin particulier qu'on apporte pour parvenir à quelque chose que ce soit. Il ne songe qu'à faire bonne chère, c'est là son étude. Il y met toute son étude. Il en fait son étude, toute son étude. Il se fait une étude de lui plaire.   Il se dit aussi, en mauvaise part, pour Dissimulation, affectation, recherche. Celui qui n'a rien à cacher se montre sans étude. Elle plaît sans étude. Cela sent la gêne et l'étude. Il faut, dans la conversation, éviter l'apprêt et l'étude.

ÉTUDE, signifie encore, Le lieu où un notaire, un avoué travaille ordinairement, et où il fait travailler ses clercs. Il y a cinq clercs dans cette étude. Cet avoué est fort assidu dans son étude. Fait et passé en l'étude de maître un tel.   Il se dit également Du dépôt des minutes et des papiers que les notaires ou les avoués conservent chez eux, et de la clientèle qu'ils ont. Ce notaire a vendu son étude. Cette étude vaut cent mille francs. C'est une bonne étude.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • étude — [ etyd ] n. f. • estuide, estudieXIIe; lat. studium « ardeur, étude » I ♦ Application méthodique de l esprit cherchant à apprendre et à comprendre. Aimer l étude (⇒ studieux) . Son ardeur à l étude. « L étude a été pour moi le souverain remède… …   Encyclopédie Universelle

  • Etude — Étude Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Etüde — Sf Musikstück mit besonderen Schwierigkeiten erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. étude Übungsstück , eigentlich Studie , aus afrz. estudié, aus l. studium n., eigentlich Drang, Streben, Eifer , zu l. studēre sich um etwas bemühen,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • etude — étude фр. [этю/д] Etüde нем. [этю/дэ] etude англ. [эйтью/д] этюд …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Etüde — étude фр. [этю/д] Etüde нем. [этю/дэ] etude англ. [эйтью/д] этюд …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • étude — фр. [этю/д] Etüde нем. [этю/дэ] etude англ. [эйтью/д] этюд …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • etude — 1837, from Fr. étude, lit. study, from O.Fr. estudie (12c.), from L. studium (see STUDY (Cf. study)). Popularized in English by the etudes of Chopin (1810 1849) …   Etymology dictionary

  • Etüde — Etüde: Die Bezeichnung für ein musikalisches Übungsstück wurde im 19. Jh. aus gleichbed. frz. étude entlehnt, das auf lat. studium »eifriges Streben, intensive Beschäftigung« (vgl. ↑ studieren) zurückgeht …   Das Herkunftswörterbuch

  • 'Etude — [ E] tude ([asl] t[.u]d ), n. [F. See {Study}.] 1. A composition in the fine arts which is intended, or may serve, for a study. [1913 Webster] 2. (Mus.) A study; an exercise; a piece for practice of some special point of technical execution.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Etude — (fr., spr. Etüd), 1) Studium; daher Etudiant (spr. Etüdiang), Student; 2) Studie, Übungsstück, ein Musikstück zur Übung u. Erlangung vorzugsweise der Fertigkeit u. Geläufigkeit, Kraft u. Ausdauer auf den verschiedenen Instrumenten. Man theilt sie …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Etüde — (franz., »Studie«), in der Musik allgemeine Bezeichnung für technische Übungsstücke, sei es für die allerersten Anfänge im Spiel eines Instruments oder für die höchste Ausbildung der Virtuosität. Gewöhnlich führt die E. ein technisches Motiv… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”