ÉTOUPER
. v. a.
Boucher avec de l'étoupe ou avec quelque autre chose semblable. Les conduits sont étoupés. Le vin s'enfuit, il faut étouper les fentes du tonneau. Étouper un bateau. Étouper des trous. S'étouper les oreilles.

ÉTOUPÉ, ÉE. participe.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • étouper — [ etupe ] v. tr. <conjug. : 1> • estuper XIIe; de étoupe ♦ Techn. Garnir d étoupe, pour boucher, calfater. ● étouper verbe transitif (latin populaire stuppare, boucher, de stuppa, étoupe) Boucher quelque chose avec de l étoupe ou d autres… …   Encyclopédie Universelle

  • étouper — (é tou pé) v. a. 1°   Boucher, remplir avec de l étoupe. Étouper un bateau, les fentes d un tonneau. •   Le drôle avait étoupé la clochette, LA FONT. Clochette..    S étouper les oreilles, se les emplir de coton. 2°   Terme de doreur. Appliquer… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉTOUPER — v. tr. Boucher avec de l’étoupe ou avec quelque autre chose semblable. Les conduits sont étoupés. Le vin s’enfuit, il faut étouper les fentes du tonneau. étouper un bateau. étouper des trous …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • étoupage — [etupaʒ] n. m. ÉTYM. 1567, estouppaige; de étouper. ❖ ♦ Techn. Action d étouper; son résultat. ⇒ Étoupement. Par métonymie. L étoupe ou ce qui permet d étouper …   Encyclopédie Universelle

  • étoupage — (é tou pa j ) s. m. Terme de chapellerie. Action d étouper ; ce qui sert à étouper. ÉTYMOLOGIE    Étouper …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • stopper — 1. stopper [ stɔpe ] v. <conjug. : 1> • 1841 ; angl. to stop A ♦ V. tr. 1 ♦ Faire s arrêter (un navire, une machine...). Stopper l ancre. Le goal a stoppé le ballon. ⇒ bloquer. 2 ♦ Cour. Fig. Arrêter, juguler; empêcher de se continuer. « l… …   Encyclopédie Universelle

  • étoupement — [etupmɑ̃] n. m. ÉTYM. XVIe; de étouper. ❖ ♦ Techn. Action d étouper; son résultat. || Étoupement d une lampe. ⇒ Calfatage. || Étoupement des fentes d un tonneau. ⇒ Obturation. || Étoupement d un trou …   Encyclopédie Universelle

  • étouffer — (é tou fé) v. a. 1°   Ôter la respiration en privant de communication avec l air ou en comprimant. •   J ai pensé être étouffé à la porte, MOL. Critique, sc. 5. •   On étouffe aisément qui se laisse presser, ROTROU Antig. I, 6. •   Les dames de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • étoupement — (é tou pe man) s. m. Action d étouper ; résultat de cette action. HISTORIQUE    XVIe s. •   Le sergent doit faire dependre l huys de la maison, sans que personne le puisse remettre, sans autre closture ou estoupement, Coustum. génér. t. I, p. 778 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • boucher — 1. boucher [ buʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1272; a. fr. bousche « touffe de paille (pour fermer) »; lat. pop. °bosca « broussailles » (→ bouchon), même rac. que bois ♦ Fermer (une ouverture). ⇒ clore, fermer , obturer. Boucher une bouteille …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”