ÉTERNUMENT
. s. m.
Mouvement, effort subit et convulsif des muscles qui servent à l'expiration, dans lequel l'air, après une grande inspiration commencée et un peu suspendue, est chassé tout d'un coup et avec violence par le nez et par la bouche. Il est sujet à des éternuments fréquents.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • éternument — (é tèr nu man) s. m. Mouvement subit et convulsif du diaphragme, par suite duquel l air est expiré brusquement par le nez et par la bouche. •   L esprit est pour lui comme les éternuments qui vont venir et qui ne viennent jamais, MARMONTEL Cont.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sternutatoire — (stèr nu ta toi r ) adj. 1°   Qui excite l éternument. Poudre sternutatoire 2°   S m. Médicaments irritants qui, introduits dans les narines, déterminent l éternument ou l ébrouement. Le tabac, la bétoine sont des sternutatoires. •   Il donne un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉBROUEMENT — s. m. T. d Art vétérinaire. Il se dit de L éternument de certains animaux domestiques.  Il se dit aussi, en termes de Manége, Du ronflement d un cheval à la vue des objets qui le surprennent ou qui l effrayent …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉBROUER — v. a. Laver, passer dans l eau, en parlant Des toiles, des étoffes. Ébrouer une pièce d étoffe, de toile. ÉBROUER, s emploie aussi avec le pronom personnel, en termes d Art vétérinaire, et se dit Des animaux domestiques lorsqu ils font une espèce …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉTERNUER — v. n. Faire le mouvement involontaire qu on appelle Éternument, et qui est excité par quelque picotement au fond des narines. Il éternue souvent. Le rhume fait éternuer. Cette poudre, cette fumée fait éternuer, donne envie d éternuer. Se faire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • STERNUTATOIRE — adj.des deux genres Il se dit Des remèdes, des substances qui excitent l éternument. Poudre sternutatoire.   Il s emploie aussi substantivement, au masculin. Le tabac, la bétoine, sont des sternutatoires …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Réforme de l'orthographe française de 1878 — La réforme de l’orthographe française de 1878 correspond à la publication de la septième édition du Dictionnaire de l’Académie française. Elle permit à plusieurs graphies d’être tolérées et apporta quelques modifications[1]. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • éternuement — [ etɛrnymɑ̃ ] n. m. • esternuement 1238; de éternuer ♦ Expulsion réflexe, brusque et bruyante, d air par le nez et la bouche, provoquée par une irritation de la muqueuse nasale. ⇒ sternutation. Bruit de l éternuement. ⇒ atchoum. « un spasme… …   Encyclopédie Universelle

  • exciter — [ ɛksite ] v. tr. <conjug. : 1> • esciter XIIe; lat. excitare « mettre en mouvement », de ex et ciere 1 ♦ Faire naître, provoquer (une réaction physique, ou psychologique). ⇒ animer, appeler, 1. causer, éveiller, provoquer, susciter (cf.… …   Encyclopédie Universelle

  • réflexe — (ré flè ks ) adj. 1°   Terme de physique. Qui se fait par réflexion. Vision réflexe. 2°   Terme de physiologie. Se dit de certains mouvements qui succèdent, indépendamment de l intervention de la volonté, soit à des sensations, soit à des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”