ESTRAMAÇON
. s. m.
Sorte d'épée à deux tranchants qu'on portait autrefois. Il n'est plus usité que dans cette locution, Un coup d'estramaçon, Un coup du tranchant de l'épée.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • estramaçon — [ ɛstramasɔ̃ ] n. m. • 1622; it. stramazzone, du v. stramazzare « renverser violemment », de mazza « masse d armes » ♦ Longue et lourde épée à deux tranchants, en usage du Moyen Âge au XVIIIe s. ● estramaçon nom masculin (italien stramazzone, de… …   Encyclopédie Universelle

  • estramaçon — ESTRAMAÇON. s. m. (L S se prononce.) Coup, blessure faite par le trenchant de l espée. Il luy donna un coup d estramaçon sur la teste, sur le bras. il luy fendit la teste d un estramaçon …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Estramacon — Es tra ma con , n. [F.] 1. A straight, heavy sword with two edges, used in the 16th and 17th centuries. [1913 Webster] 2. A blow with edge of a sword. Farrow. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • estramaçon — (è stra ma son) s. m. Épée droite, longue et à deux tranchants. •   Je me contentai de lui donner d un estramaçon sur la tête qui l effraya si fort qu il s enfuit hors du jardin, SCARR. Rom. com. I, 13. •   ....Ce D. Felix est un méchant garçon ; …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ESTRAMAÇON — n. m. Tranchant d’une épée. Coup d’estramaçon, Coup porté avec le tranchant de l’épée, par opposition à Estocade, Coup porté avec la pointe. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • estramaçonner — (è stra ma so né) 1°   V. a. Frapper de coups d estramaçon. 2°   V. n. Il ne cessa d estramaçonner durant tout le combat. •   ....Avez vous des ennemis secrets ? Parlez, j estramaçonne et je vous en défais, TH. CORN. D. César d Av. II, 4. 3°   S… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉPÉE — Arme blanche individuelle, l’épée accompagne souvent le guerrier barbare dans sa tombe. Childéric Ier, père de Clovis (mort en 481/482), fut inhumé avec une épée à poignée d’or enrichie de grenats (des débris au cabinet des médailles de la… …   Encyclopédie Universelle

  • COUP — s. m. Impression que fait un corps sur un autre en le frappant, le perçant, le divisant, etc. Grand coup. Petit coup. Rude coup. Coup léger. Coup sec. Coup pesant. Coup violent. La force, la pesanteur du coup. Frapper un coup, deux coups, trois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ESTRAMAÇONNER — v. n. et a. Donner des coups d estramaçon. Il ne cessa d estramaçonner durant tout le combat. Il fut rudement estramaçonné. Il est peu usité, et ne s emploie plus guère que par plaisanterie. ESTRAMAÇONNÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • claymore — [ klɛmɔr ] n. f. • 1804; mot angl. ♦ Hist. Grande et large épée des guerriers écossais, maniée à deux mains. ⇒ espadon. ● claymore nom féminin (mot anglais) Grande épée que les guerriers écossais maniaient à deux mains (XIVe XVIe s.). ⇒CLAYMORE,… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”