ESPÈCE
. s. f.
Division du genre ; réunion de plusieurs êtres, de plusieurs choses sous un caractère commun qui les distingue des autres êtres, des autres choses appartenant au même genre. Les quadrupèdes sont un genre dont le lion, le cheval, etc., sont des espèces. Les diverses espèces d'oiseaux, de poissons. La nature veille à la conservation de l'espèce, des espèces. Il est unique en son espèce. Les diverses espèces d'arbres, de plantes. On a beaucoup de peine dans ce pays à trouver des chevaux pour la cavalerie ; l'espèce manque.   Il signifie aussi, Sorte, qualité. Des marchandises de toutes les espèces, de toute espèce. Quelle espèce de drap, quelle espèce de cheval est-ce-là ? Voilà des poires d'une belle, d'une bonne espèce. Il y en a de plusieurs espèces. Combien en distingue-t-on d'espèces ? Les diverses espèces de délits. Je ne lui ai fait aucune espèce de reproche. Quelle espèce d'homme nous avez-vous amené ?   L'espèce humaine, L'universalité des hommes, le genre humain. La découverte de la vaccine est un bienfait pour l'espèce humaine.

Fam., C'est une plaisante espèce d'homme, une pauvre espèce d'homme, une pauvre espèce, C'est un homme sans considération, un homme dont on fait peu de cas. On dit quelquefois absolument, dans le même sens, C'est une espèce ; mais cette locution commence à vieillir.  Ironiq. et fam., C'est un sage de nouvelle espèce, un philosophe d'espèce nouvelle, se dit D'un homme qui a ou qui affecte des opinions bizarres, extraordinaires. On dit de même, C'est un homme d'espèce singulière ; et dans un sens analogue, C'est un fou de nouvelle espèce, d'espèce singulière, etc., C'est un original d'un caractère assez plaisant.  Des gens de toute espèce, Des gens de tout état, de toute condition. Il y avait, dans cette réunion, des gens de toute espèce.

Fam., Une espèce de valet de chambre, une espèce d'intendant, etc., Un homme qui, sans être proprement un valet, un intendant, etc., en fait les fonctions. Une espèce d'avocat, d'auteur, etc., se dit, par dénigrement, D'un mauvais avocat, d'un mauvais auteur, etc.  En Arithm., Grandeurs de la même espèce, Celles qui sont de la même nature, comme douze heures et douze minutes ; et, Grandeurs de différentes espèces, Celles qui sont de nature différente, comme douze heures et douze toises.

ESPÈCE, en termes de Jurisprudence, signifie, Le cas particulier sur lequel il s'agit de prononcer. Ne nous proposez point la question en termes généraux, faites-nous connaître l'espèce. Voici l'espèce. Les circonstances changent l'espèce. Cette loi n'est point applicable à l'espèce.

ESPÈCES au pluriel, se dit Des pièces de monnaie d'or ou d'argent. Les espèces d'or et d'argent. Faire un payement en belles espèces, en espèces bonnes et valables. On lui a compté dix mille francs tant en espèces d'or qu'en espèces d'argent. On lui a fait ce payement en écus et autres espèces ayant cours. Les espèces étrangères. On lui a rendu son argent en mêmes espèces. Espèces rognées. La rareté des espèces. Il est défendu de fondre les espèces.   Payer en espèces sonnantes, Payer en espèces d'or ou d'argent, et non pas en billets, en papier.

ESPÈCES, dans le sacrement de l'Eucharistie, signifie, Les apparences du pain et du vin après la transsubstantiation. Espèces sacramentelles. Les espèces du pain et du vin. Communier sous les deux espèces.

ESPÈCES, en termes de Philosophie scolastique, signifiait, Les images, les représentations des objets sensibles, reçues par les sens, et de là portées dans l'imagination. Espèces distinctes, claires. Espèces confuses, embrouillées.

ESPÈCES, en termes de Pharmacie, se dit Des poudres mélangées qui forment la base des électuaires.  Il se dit aussi de Diverses substances végétales divisées en fragments plus ou moins menus, qui ont entre elles quelque analogie de propriétés. Les espèces vulnéraires, pectorales, toniques, apéritives, etc.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • espèce — [ ɛspɛs ] n. f. • XIIIe; vraie espesse « révélation de Dieu » v. 1200; lat. species « aspect, apparence », fig. « nature, catégorie » I ♦ Vx ou relig. Apparence sensible des choses. 1 ♦ Anciennt Philos. Objet immédiat de la connaissance sensible …   Encyclopédie Universelle

  • Espece — Espèce  Cet article concerne le sens biologique du mot « espèce ». Pour les autres significations, voir Espèce (homonymie). L espèce est l unité de base de la hiérarchie …   Wikipédia en Français

  • espece — ESPECE. s. f. [L s se prononce.] Terme de Logique qui est sous le genre, & qui contient sous soy plusieurs individus. L homme est une espece. les diverses especes d oiseaux, de poissons. ils sont tous parfaits en leurs especes. l espece la plus… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • espece — Espece, Il vient de Species. Une espece de maladie, Genus morbi …   Thresor de la langue françoyse

  • Espèce — (fr., spr. Espähs), Gattung, Sorte, bes. Münzsorte, klingende Münze …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Espèce — (franz., spr. eßpǟß , Spezies), Gattung, Sorte, Geldsorte; en espèces, in klingender Münze …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Espèce — (frz., spr. pähß), Art, Gattung, bes. Geldsorte …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Espèce — (frz. espähß), Art; Münzsorte, baares Geld …   Herders Conversations-Lexikon

  • Espèce — Cet article concerne le sens biologique du mot « espèce ». Pour les autres significations, voir Espèce (homonymie). L espèce est l unité de base de la classification du vivant. Dans les …   Wikipédia en Français

  • espèce — (è spè s ) s. f. 1°   Apparence. Ne se dit en ce sens que dans la théologie : dans le sacrement de l eucharistie, les apparences du pain et du vin après la transsubstantiation. Communier sous les deux espèces. •   La liberté qu on avait dans l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”