ÉRAILLER
. v. a.
Il se dit en parlant Des toiles et des étoffes de soie dont le tissu est relâché, effilé, ou comme écorché par une légère déchirure. Érailler du satin. On peut l'employer avec le pronom personnel. Ces étoffes sont sujettes à s'érailler.

ÉRAILLÉ, ÉE. participe, Étoffe éraillée.   Avoir l'oeil éraillé, les yeux éraillés, Avoir naturellement des filets rouges dans l'oeil, ou Avoir les paupières plus ou moins renversées en dehors.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • érailler — [ eraje ] v. tr. <conjug. : 1> • 1690; esraailler « rouler les yeux » v. 1190 jusqu au XVIIe, avec infl. de rayer; de l a. fr. roellier, lat. pop. °roticulare, de rota « roue » 1 ♦ Déchirer superficiellement. ⇒ écorcher, érafler, rayer.… …   Encyclopédie Universelle

  • erailler — Erailler, voyez Esrailler …   Thresor de la langue françoyse

  • érailler — (é râ llé, ll mouillées, et non é râ yé) v. a. 1°   Relâcher, séparer, en parlant du tissu des étoffes. Érailler du satin. 2°   S érailler, v. réfl. Devenir éraillé. La soie est sujette à s érailler. Des yeux qui s étaient éraillés. HISTORIQUE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • érailler — vt. , relâcher // tirer érailler les fils d un tissu : édrassî vi. (Saxel.002). A1) s érailler, relâcher // tirer érailler les fils de son vêtement : s édrassî vp. (002). A2) érailler (du cuir) => Érafler. A3) érailler (la voix) => Rauque …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ÉRAILLER — v. tr. Déformer un tissu en relâchant les fils. érailler de la soie, du satin. Une étoffe éraillée. Il se dit par extension en parlant de la Voix quand elle devient rauque. Voix éraillée. S’érailler la voix. Il signifiait autrefois Renverser en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • érailler — Tuer …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • égrailler ou érailler l'ornie — Prendre la poule …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • éraillement — [ erajmɑ̃ ] n. m. • 1561; de éraillé(1o) 1 ♦ Méd. Déchirure allongée, irrégulière, de l épiderme. ⇒ écorchure, éraflure. 2 ♦ (1864; de érailler,1o) Fait de s érailler, d être rayé, éraflé (tissu, surface). Éraillement de la soie par usure. 3 …   Encyclopédie Universelle

  • éraillure — [ erajyr ] n. f. • 1690; de érailler 1 ♦ Rayure sur une étoffe éraillée (2o). 2 ♦ Éraflure, éraillement. ● éraillure nom féminin Partie éraillée d une étoffe, d un vêtement. Écorchure superficielle. éraillure n. f. Légère écorchure; rayure.… …   Encyclopédie Universelle

  • railler — (râ llé, ll mouillées, et non râ yé) v. a. 1°   Tourner en ridicule avec quelque acerbité. •   Tel vous semble applaudir, qui vous raille et vous joue, BOILEAU Art p. I. •   Il y a de petits défauts qu on abandonne volontiers à la censure, et… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”