ÉPAULE
. s. f.
Partie du corps, qui est au-dessous du chignon du cou, et qui se joint au bras dans l'homme, et à la jambe de devant dans les quadrupèdes. Cet homme a une épaule plus haute que l'autre. Une grosse épaule. Il a l'épaule démise, rompue, fracassée. Il porte un fardeau sur l'épaule. Porter le fusil sur l'épaule, sur son épaule. On lui ôta son manteau de dessus les épaules. Sur les deux épaules. Il est engoncé, il a la tête dans les épaules. Pousser de l'épaule, avec l'épaule. Prêter l'épaule pour relever un fardeau. Il est plus haut que vous de toutes les épaules. Il a les épaules larges, de larges épaules. Ce sanglier, ce cheval est blessé à l'épaule. Épaule de mouton. Épaule de veau.   Hausser les épaules, lever les épaules, Témoigner en haussant les épaules qu'une chose déplaît, qu'elle choque, et plus souvent qu'elle n'inspire que du mépris. Cela me fait hausser les épaules. C'est à faire lever les épaules. Il n'y a rien à répondre à cela, il n'y a qu'à hausser les épaules. Hausser les épaules de pitié, de mépris.

Fam., Manger par-dessus l'épaule, jouer par-dessus l'épaule, Manger derrière les autres, jouer sans avoir de place à la table du jeu.

Fig. et fam., Mettre quelqu'un dehors par les deux épaules, Le chasser honteusement.

Fig. et fam., Regarder quelqu'un par-dessus l'épaule, Le regarder avec mépris.

Prov. et fig., Faire quelque chose par-dessus l'épaule, Ne point le faire du tout. Pensez-vous qu'il veuille acquitter sa dette ? il vous payera par-dessus l'épaule.

Fig. et fam., Je porte cet homme sur mes épaules, Cet homme me pèse, il m'est à charge par les choses qu'il fait, par les choses qu'il dit.

Fig. et fam., Plier les épaules, baisser les épaules, Recevoir avec soumission une chose fâcheuse, désagréable. On lui dit des paroles dures, il s'en alla pliant, baissant les épaules.

Fig. et fam., Il n'a pas les épaules assez fortes, il a les épaules trop faibles pour un tel emploi, pour soutenir une telle charge, une telle dignité, pour faire cette entreprise, Il n'a point assez de talent, assez de bien, de ressources.

Fig. et fam., Prêter l'épaule à quelqu'un, Lui aider, lui fournir des ressources. Il a des amis qui lui prêtent l'épaule, sans quoi il ne pourrait pas soutenir cette affaire, cette dépense.

Fig. et fam., Donner un coup d'épaule, Aider à quelque chose, venir au secours de quelqu'un. Il vous a donné un bon coup d'épaule dans cette affaire. L'affaire ne marchera point si vous n'y donnez un coup d'épaule.

Prov. et fig., Pousser le temps avec l'épaule, Temporiser, tâcher de gagner du temps ; ou Se désennuyer comme on peut, en attendant le moment qu'on désire.

Prov., fig. et pop., Il ne jette pas les épaules de mouton par la fenêtre, se dit D'un homme avare.  En termes de Fortification, L'épaule d'un bastion, La partie saillante que forme la réunion des pans nommés flanc et face. On dit aussi, L'angle d'épaule.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉPAULE — L’épaule humaine est un ensemble d’articulations qui unissent le membre supérieur au squelette thoracique. Les os en présence sont le sternum, le premier arc costal, les deux éléments de la ceinture scapulaire (clavicule en avant et omoplate en… …   Encyclopédie Universelle

  • Epaule — Épaule La région morphologique de l épaule (nom féminin) permet la jonction du tronc avec le membre supérieur au niveau du bras. Elle comporte plusieurs articulations qui concourent à en faire l articulation la plus mobile du corps humain. Elle… …   Wikipédia en Français

  • Épaule — {{{Caption}}} {{{Caption2}}} Latin articul …   Wikipédia en Français

  • épaulé — épaulé, ée (é pô lé, lée) part. passé. 1°   Blessé à l épaule, en parlant des animaux. Une jument épaulée.    Fig. C est une bête épaulée, se dit, par comparaison à une bête qui a un vice rédhibitoire, d une fille qui s est déshonorée, d un homme …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Epaule — E*paule , n. [F. [ e]paule shoulder, shoulder of a bastion. See {Epaulet}, and cf. {Spall} the shoulder.] (Fort.) The shoulder of a bastion, or the place where its face and flank meet and form the angle, called the angle of the shoulder. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Epaule — Surtout porté dans la Manche, le nom peut aussi s écrire Epaulle, Epault, Lépaule, Lépaulle. Sens incertain. Peut être l ancien français espal , signalé par le dictionnaire de Godefroy avec le sens de réserve dans une forêt, bois qu on ne peut… …   Noms de famille

  • epaule — epaule·ment; …   English syllables

  • épaule — (é pô l ) s. f. 1°   Partie la plus élevée du bras chez l homme. •   Déjà Despine était sur l échafaud, Les cheveux retroussés et les épaules nues, MAIR. Solim. v, 2. •   Il ne me fallait point payer en coups de gaules, Et me faire un affront si… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉPAULE — n. f. Partie du corps qui attache au cou l’articulation du bras chez l’homme et du membre antérieur chez les quadrupèdes. Cet homme a une épaule plus haute que l’autre. Cette femme a de belles épaules. Au défaut de l’épaule. Il a l’épaule démise …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • épaule — nf. èpola (Peisey), ÉPÔLA (Albanais, Annecy 003, Giettaz, Houches, Morzine, Saxel), épâla (Aix, Arvillard, Chambéry, Flumet, Montagny Bozel, Thoiry, Tignes, Viviers Lac), épweûla (St Nicolas Chapelle), ipâla (Billième), ipâlo (St Martin Porte).… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”