ENTENDRE
. v. a.
Ouïr, recevoir l'impression des sons par l'organe de l'ouïe. Entendre une voix, un bruit. Entendre le canon, le son des cloches. J'étais si loin, que je ne pouvais entendre. Nous les entendions marcher, crier, rire, chanter, etc. J'entends venir quelqu'un. Je l'ai entendu dire. J'en ai entendu parler. J'ai entendu un tel faire votre éloge. Au milieu du bruit, il ne put parvenir à faire entendre sa voix, à se faire entendre.

Fam., Entendre dur, Avoir l'oreille dure, être un peu sourd. Entendre clair, Entendre distinctement Entendre la messe, les vêpres, le sermon, Assister à la messe, aux vêpres, au sermon.  Entendre quelqu'un, L'ouïr, l'entendre discourir, plaider, professer, déclamer, chanter, jouer d'un instrument, etc. Je n'ai jamais entendu cet orateur, cet avocat, ce professeur. J'ai entendu plusieurs fois ce chanteur, ce musicien, cet acteur.

Prov., Il se fait tant de bruit, qu'on n'entendrait pas Dieu tonner.

Prov. et fig., Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son, Pour prononcer dans une affaire, il faut entendre les deux parties.

Prov., Il n'est pire sourd, il n'est point de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, se dit au propre en parlant D'un homme qui feint de ne pas ouïr ; et, figurément, D'un homme qui fait semblant de ne pas comprendre une proposition, une demande à laquelle il ne veut pas répondre.

Prov. et fig., Il n'entend pas de cette oreille-là, se dit D'un homme à qui l'on fait une proposition qu'il ne veut pas écouter.

ENTENDREsignifie aussi, Écouter, prêter volontiers l'oreille, prêter attention à. Entendre les avocats des deux parties. Entendre des témoins. Tous les orateurs inscrits ont été entendus. Je suis prêt à vous entendre. Entendre une lecture. Veuillez entendre mes raisons.   Entendre à quelque chose, Y donner son consentement, l'approuver, y acquiescer. Je saurai s'il veut entendre au mariage qu'on lui propose. Il ne veut entendre à aucun arrangement. Je le lui proposerai, nous verrons s'il y veut entendre. Il n'y veut point entendre.

Fam., Ne savoir auquel entendre, Avoir affaire à plusieurs personnes à la fois, et éprouver quelque embarras à les satisfaire. Vous me questionnez, vous me pressez tous à la fois, je ne sais auquel entendre.

ENTENDREsignifie encore, Comprendre, concevoir. Cet étranger a beaucoup de peine à se faire entendre. Entendre le sens d'un auteur. Entendre un auteur. Un passage difficile à entendre. Entendre un mot. Entendre le latin, le grec. Il entend un peu l'anglais. Je n'ai pu parvenir à lui faire entendre cela, à lui faire entendre qu'on n'avait eu aucune intention de l'offenser. L'affaire est tellement embrouillée, que je n'y entends plus rien. J'entends fort bien ce que vous voulez dire, ou simplement, J'entends. S'il vous arrive encore une fois de faire pareille chose, je vous chasse ; entendez-vous ?   Entendre à demi-mot, Comprendre facilement ce qu'un autre veut dire, sans qu'il se soit entièrement expliqué.  Entendre finesse, entendre malice à quelque chose, Donner un sens fin et malin à quelque chose. Je ne sais pas quelle finesse vous entendez à cela. Il entend finesse à tout. Il n'entend malice à rien.   Ne pas entendre malice à quelque chose, signifie aussi, Faire ou dire quelque chose sans mauvaise intention. L'offre qu'il vous faisait était désavantageuse pour vous, le discours qu'il vous tenait était offensant, mais il n'y entendait point malice.   Entendre la plaisanterie, entendre bien la plaisanterie, entendre plaisanterie, Prendre bien les choses dites en plaisantant, ne point s'en offenser. Il n'entend pas la plaisanterie. Il entend plaisanterie mieux qu'homme du monde. On dit de même, Entendre raillerie, Ne pas s'offenser des railleries dont on est l'objet. (Voyez plus bas Entendre la raillerie. Il n'entend pas plaisanterie, signifie quelquefois, Il est susceptible. On dit de même, Il n'entend pas raillerie là-dessus, en parlant D'un homme sensible et épineux sur une certaine chose.  Il n'entend pas plaisanterie, et Il n'entend pas raillerie, signifient encore, Il est sévère et il veut qu'on soit exact. Ne négligez pas ce qu'il vous a ordonné, il n'entend pas plaisanterie.   Entendre raison, Acquiescer à ce qui est juste et raisonnable. Quelque proposition qu'on lui ait faite, il n'a jamais voulu entendre raison. On n'a jamais pu lui faire entendre raison. Enfin, vous entendez raison.   Il n'entend pas raison là-dessus, se dit D'un homme qui sur quelque point se montre inflexible, sévère, opiniâtre, toujours prêt à se formaliser.

Prov., N'entendre ni rime ni raison, Refuser par humeur, par entêtement, etc., de se rendre aux propositions les plus raisonnables.

ENTENDRE, signifie quelquefois, Présumer. J'ai toujours entendu que notre arrangement s'exécuterait ainsi.   Donner à entendre, laisser entendre, faire entendre, Insinuer, dire quelque chose pour donner à connaître ou seulement pour faire croire. On lui donna à entendre qu'il ferait bien de se retirer. Il m'avait laissé entendre que vous vous refusiez à tout accommodement. Il veut faire entendre par là que ...

ENTENDRE, signifie en outre, Exiger. Je vous le promets, mais aussi j'entends que vous fassiez telle chose. J'entends que vous restiez avec moi. Je n'entends pas que vous sortiez. J'entends et je prétends que ...  Il signifie également, Avoir intention, dessein, avoir en vue. Quand je dis qu'il écrit bien, j'entends parler de sa prose et non de ses vers. En faisant cela, j'entendais agir dans votre intérêt autant que dans le mien. Le chrétien (et, par ce mot, j'entends celui qui conforme sa vie à la doctrine évangélique), etc.   Qu'entendez-vous, qu'entend-il par là ? Que voulez-vous dire, que veut-il dire par là ? quelles sont vos prétentions, ses prétentions ? On dit de même, Comment l'entendez-vous ? comment l'entend-il ? etc.   Faites comme vous l'entendrez, Faites comme il vous plaira, comme vous le jugerez à propos. On dit de même proverbialement, Chacun fait comme il l'entend.

ENTENDRE, signifie de plus, Avoir la connaissance et la pratique d'une chose. Il entend bien son métier. Entendre le commerce, les affaires, la chicane, etc.   Entendre son intérêt, ses intérêts, Savoir très-bien comment on doit agir dans son intérêt.  Entendre la raillerie, entendre bien la raillerie, Avoir la facilité, l'art, le talent de bien railler. On dit quelquefois de même, Entendre bien la plaisanterie, Savoir plaisanter finement, sans offenser. (Voyez ci-dessus le sens qu'on donne plus ordinairement à cette dernière phrase.)  Ne rien entendre à quelque chose, Y être fort inhabile. Cet homme n'entend rien aux affaires. Il n'y entend absolument rien. Il n'entend rien à gouverner.

ENTENDRE, s'emploie souvent avec le pronom personnel. Ainsi on dit :  Le bruit est si grand, qu'on ne s'entend pas, Le bruit empêche ceux qui veulent converser d'entendre mutuellement leurs paroles.  Dans le sens passif, Cela s'entend de loin, On peut ouïr, entendre cela de loin. Cela s'entend aisément, cela ne s'entend pas, Cela est facile à comprendre, on ne saurait comprendre cela. On dit aussi, familièrement, Cela s'entend, cela s'entend bien, Cela se suppose ainsi, cela doit être ainsi, il faut bien que cela soit ainsi.

Fam., Je m'entends bien, Je sais bien ce que je veux dire. Il ne s'entend pas lui-même, Il ne sait pas lui-même ce qu'il veut dire. Nous commençons à nous entendre, Nos avis, nos opinions commencent à ne plus différer autant. Entendons-nous, Comprenons bien les intentions les uns des autres, ou Écoutons bien ce que chacun de nous dit. (Voyez ci-après un autre sens de cette dernière locution.)  S'entendre avec quelqu'un, Se concerter avec lui. J'ai besoin de m'entendre avec vous là-dessus. Il signifie aussi, Agir de concert, et plus particulièrement, Avoir avec quelqu'un une intelligence secrète. S'entendre avec les ennemis. Ils s'entendaient pour le perdre.

Fam., Entendons-nous, Soyons bien d'intelligence et de concert entre nous pour réussir dans ce que nous voulons faire. Entendons-nous, et nous réussirons.

Prov., Ils s'entendent comme larrons en foire, se dit De gens qui sont d'intelligence pour faire quelque chose de blâmable.  S'entendre avec quelqu'un, signifie encore, Sympathiser, vivre en bonne intelligence avec lui. Il est d'un commerce agréable, et je m'entends fort bien avec lui. Ils ne s'entendent guère ensemble.   S'entendre à une chose, La savoir bien faire, s'y prendre bien. Il s'entend à faire valoir une terre. Il s'entend à mener une intrigue.

Prov., Il s'y entend comme à faire un coffre, comme à ramer des choux, se dit D'un homme qui veut faire une chose à laquelle il n'entend rien.  S'entendre en musique, en tableaux, etc., S'y bien connaître.

ENTENDU, UE. participe, C'est entendu, C'est une chose convenue, arrêtée.  Il est aussi adjectif, et veut dire, Intelligent. Un homme bien entendu aux affaires, dans les affaires, au jardinage, au métier de la guerre.   Il se dit quelquefois sans l'adverbe Bien, et absolument. Il est entendu. Il est fort entendu.   Substantiv., Faire l'entendu, Faire le capable, le suffisant, l'important. Il fait l'entendu.   Bien entendu, se dit aussi De certaines choses ; et alors il signifie, Bien assorti, fait avec art, avec goût, avec intelligence. Un repas bien entendu. Un appartement bien entendu. Un déguisement bien entendu. Un tableau bien entendu. On dit dans le sens contraire, Mal entendu.   Mal entendu, est souvent employé comme substantif ; mais alors on l'écrit en un seul mot. Voyez MALENTENDU.  En Peinture, L'ordonnance de ce tableau est bien entendue, Tout y est disposé avec beaucoup d'art, avec intelligence, et selon les règles.

BIEN ENTENDU QUE. loc. conjonctive, À condition pourtant que. Je vous accorde cela, mais bien entendu que vous ferez ce que je vous demande. Voilà la règle, bien entendu qu'il y a des exceptions.   Il se dit aussi absolument, et signifie, Sans doute, assurément. Viendrez-vous comme vous l'avez promis ? Bien entendu.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • entendre — [ ɑ̃tɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 41> • 1080; lat. intendere « tendre vers », d où « porter son attention vers » I ♦ 1 ♦ V. tr. ind. Se prêter (à qqch.). ⇒ acquiescer; accepter, approuver, consentir. « Les uns disent que j ai bien fait d… …   Encyclopédie Universelle

  • entendre — ENTENDRE. v. a. Ouïr; Recevoir l impression des sons par l organe de l ouïe. J étois si loin que je ne pouvois. entendre. Il n entend pas bien clair. On fait tant de bruit, qu on ne s entend pas. Entendre le sermon. J entends sa voix. J ai… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • entendre — Entendre, Audire. Ouyr et entendre la voix d aucun, Exaudire. Entendre quelque chose qui estoit fort difficile, Animo comprehendere, Intellectu consequi. Intelligere. Sçavoir et entendre quelque chose entierement, Scientia comprehendere. Entendre …   Thresor de la langue françoyse

  • entendre — ENTENDRE. v. a. Comprendre, concevoir en son esprit, avoir l intelligence de quelque chose. Entendre le sens d un Autheur. entendre Aristote. entendre les passages les plus difficiles. On dit, Encore entendons nous, pour dire, Comprenons bien les …   Dictionnaire de l'Académie française

  • entèndre — entendre ; ouïr. Per entendre dire : par ouï dire. « Sèmblo, de vous entèndre, qu an tua paire e maire…» F. Mistral …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • entendre — n see ↑double entendre …   Dictionary of contemporary English

  • entendre — (an tan dr ), j entends, tu entends, il entend, nous entendons, vous entendez, ils entendent ; j entendais ; j entendis ; j entendrai ; j en tendrais ; entends ; que j entende ; que j entendisse ; entendant ; entendu. 1°   V. n. Étymologiquement …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENTENDRE — v. tr. Percevoir par l’ouïe. Entendre une voix, un bruit. Entendre le canon, le son des cloches. Nous les entendions marcher, parler, crier, rire, chanter, etc. J’entends venir quelqu’un. Je l’ai entendu dire. J’en ai entendu parler. J’ai entendu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • entendre — vt. , écouter, ouïr ; obéir ; comprendre : AWIre (Bogève.217, Habère Poche.165, Magland.145, Morzine.081, Saxel.002, Samoëns | Albanais.001, Annecy.003, Billième, Gruffy.014), ouyi (Arvillard.228), ouyir, wir (Montricher), wi, ohi, oyi… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Entendre — Ouïe Pour les articles homonymes, voir Ouïe (homonymie). Un renard qui bouge ses oreilles pour repérer une proie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”