ENNEMI
, IE. s.
(On prononce Ènemi. ) Celui, celle qui hait quelqu'un, qui veut du mal à quelqu'un. Ennemi déclaré. Ennemi souvert. Ennemi capital, juré, mortel, irréconciliable, puissant, cruel, implacable. C'est être ennemi de Dieu et des hommes. Il est ennemi de cette famille. Ennemi de l'État, de la patrie. Se déclarer ennemi de quelqu'un. Se faire un ennemi, des ennemis. Il a beaucoup d'ennemis. Surmonter, vaincre ses ennemis. Triompher de ses ennemis. Dieu nous ordonne d'aimer nos ennemis, de pardonner à nos ennemis. Il faut être bien ennemi de soi-même pour vouloir ...

Prov., Ami au prêter, ennemi au rendre.   Dans le style de la Chaire, L'ennemi du genre humain, ou absolument, L'ennemi, Le diable, le démon.

ENNEMI, se dit très-souvent absolument, soit au singulier, soit au pluriel, de Ceux avec lesquels on est en guerre. L'ennemi marche. Les ennemis viennent. L'ennemi est fort. À la vue de l'ennemi. Tomber entre les mains des ennemis. Être pris par les ennemis. Passer à l'ennemi. En terre d'ennemis. En présence de l'ennemi. Battre, vaincre, chasser les ennemis. Repousser l'ennemi, les ennemis. Mettre l'ennemi en fuite. De nouvelles troupes qui n'ont pas encore vu l'ennemi.

Prov. et fig., C'est autant de pris sur l'ennemi, C'est toujours avoir obtenu quelque avantage, avoir tiré quelque parti d'une mauvaise affaire.

ENNEMI, se dit aussi pour marquer Toute sorte d'aversion, d'éloignement qu'on peut avoir pour Des choses mauvaises ou bonnes, justes ou injustes. Ennemi de toute violence. Ennemi des procès, des querelles. Ennemi des cérémonies. Ennemi du repos, de la paix, de la joie. Ennemi de la vertu, du bon sens, de la raison, de la société. Ennemi de la musique, des arts. Ennemi de la contrainte.

Fam., Être ennemi de nature, S'opposer à ce que la nature demande, ou pour les autres, ou pour soi-même.

ENNEMI, se dit encore Des animaux, lorsqu'on veut marquer l'aversion d'une race pour une autre race. Le chat est ennemi de la souris.   Il se dit également Des choses entre lesquelles on remarque ou l'on suppose une sorte d'antipathie, d'opposition, soit au physique, soit au moral. L'eau et le feu sont ennemis. Cette herbe est ennemie de la vigne. L'orgueil est l'ennemi des vertus.   Il se dit, particulièrement, De certaines choses qui sont nuisibles à la santé. Le café est ennemi des nerfs.

ENNEMIs'emploie aussi comme adjectif, dans plusieurs des sens indiqués. Un voisin ennemi. Des peuples ennemis, ennemis l'un de l'autre. L'armée ennemie. Se précipiter dans les rangs ennemis. Une terre, une nation ennemie. En pays ennemi. Le chaud et le froid sont des qualités ennemies. Poétiquement : La fortune ennemie. Les destins ennemis. Les vents ennemis. Etc.   En Peinture, Couleurs ennemies, Couleurs qui, par leur opposition, produisent un effet dur.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ennemi — ennemi, ie [ en(ə)mi ] n. et adj. • enemi 1080; inimi Xe; lat. inimicus, de in et amicus « ami » I ♦ 1 ♦ Personne qui déteste qqn et cherche à lui nuire. ⇒ adversaire, antagoniste, rival. C est son ennemi mortel, son pire ennemi. Ennemi juré,… …   Encyclopédie Universelle

  • ennemi — ennemi, ie (è ne mi, mie ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 192, la prononciation annemi était reçue à côté de l autre) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui hait quelqu un, et cherche toutes les occasions de lui nuire. Un ennemi déclaré. Ennemi… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ennemi — Ennemi, [ennem]ie. s. Il se prononce comme il s escrit. Celuy, celle qui hait quelqu un, qui veut du ma à quelqu un. Ennemi declaré. ennemi couvert. ennemi capital, juré, mortel, irreconciliable, puissant, cruel. l Ennemi d un tel. ennemi de Dieu …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ennemi — ENNEMI, IE. subst. (Prononcez comme s il y avoit Enemi, c est à dire, avec un e ouvert.) Celui ou celle qui hait quelqu un, qui veut du mal à quelqu un. Ennemi déclaré. Ennemi couvert. Ennemi capital, juré, mortel, irréconciliable, puissant,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ennemi — Ennemi, Hostis, Inimicus, Iniquus, Saeuus. Ancien ennemi, Hostis veteranus. L ennemi commun de tous, Communis hostis. Un dur ennemi et violent, Aduersarius acerrimus. Ennemis espandus, Hostes superfusi. Ennemis espars et mis en fuite, Fusi… …   Thresor de la langue françoyse

  • Ennemi —          BERNANOS (Georges)     Bio express : Écrivain français (1888 1948)     «Les vrais ennemis de la société ne sont pas ceux qu elle exploite ou tyrannise, ce sont ceux qu elle humilie.»     Source : Nous autres Français     Mot(s) clé(s) :… …   Dictionnaire des citations politiques

  • ennemi — an. an nmi (Ballaison), È NMI / ènemi, YÀ, YÈ / yeu (Albanais 001c BEA, Annecy TER, Chambéry, Thônes / Saxel), é n(è)mi (001b), ènèmi (001a, Aix) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Ennemi de l'État — Ennemi du peuple La formule « ennemi du peuple » a été utilisée à divers moments de l Histoire pour désigner les ennemis agissant contre la société dans son ensemble. Le terme est proche de la notion d ennemi public . Sommaire 1 Origine …   Wikipédia en Français

  • Ennemi Public — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un ennemi public désigne un hors la loi dangereux pour le public. En France, le nom d « ennemi public numéro un » a été utilisée dans les années …   Wikipédia en Français

  • Ennemi d'État — Données clés Titre québécois Ennemi de l État Titre original Enemy of the State Réalisation Tony Scott Scénario David Marconi Sociétés de production Touchstone Pictures …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”