ENGOURDIR
. v. a.
Rendre comme perclus, endormir une partie du corps, en sorte qu'elle soit presque sans mouvement et sans sentiment. Le froid engourdit les mains. La torpille engourdit la main de celui qui la touche. On l'emploie aussi absolument. Le sommeil engourdit. Il y a des venins, des plantes qui engourdissent.   Il s'emploie figurément dans le même sens. L'oisiveté engourdit l'esprit. La mollesse engourdit le courage. Un long repos avait engourdi le courage des soldats.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Les mains s'engourdissent par le froid. L'esprit s'engourdit par l'oisiveté.

ENGOURDI, IE. participe, Avoir la jambe engourdie.

Fig., Un esprit engourdi, Un esprit pesant, lourd. Une âme engourdie, Une âme froide, insensible.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • engourdir — [ ɑ̃gurdir ] v. tr. <conjug. : 2> • XII e; de en et gourd I ♦ V. tr. 1 ♦ Priver en grande partie (un membre, le corps) de mobilité et de sensibilité. ⇒ paralyser. Froid qui engourdit les pieds. ⇒ transir. « L anse de fer achevait d… …   Encyclopédie Universelle

  • engourdir — ENGOURDIR. v. a. Rendre comme perclus, endormir une partie du corps, en sorte qu elle soit presque sans mouvement et sans sentiment. Le froid engourdit les mains. La torpille engourdit la main de celui qui la touche. Il y a des venins, des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • engourdir — Engourdir, acut. Est ores neutr. comme, J engourdis de grand froid, In stuporem totis sane membris prae frigore ingenti delabor, Torpesco, Obstupesco. Et ores actif, comme, La paresse m a engourdi tout le corps, Me totum torpore segnities obduxit …   Thresor de la langue françoyse

  • engourdir — Engourdir. v. a. Rendre comme perclus, endormir une partie du corps, ensorte qu elle soit presque sans mouvement & sans sentiment. Le froid engourdit les mains. la torpille engourdit la main du pescheur. il y a des venins, des plantes qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • engourdir — (an gour dir) v. a. 1°   Causer dans un membre une sorte de paralysie momentanée, incomplète. Le froid engourdit les membres. La torpille engourdit la main de ceux qui la touchent. •   On peut comparer les malheureuses productions de cette espèce …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • engourdir — vt. , ankyloser, enraidir, rendre raide, gourd, comme perclus, lourd, paresseux, hébété, endormi, assommé (surtout par un temps lourd) : amorti (Arvillard), anmourti (Saxel.002), êmorti (Albertville.021b), inmorti (021a, Villards Thônes),… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • engourdir — v.t. Voler : Je me suis fait engourdir mon vélo …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • ENGOURDIR — v. tr. Rendre gourd, comme perclus et presque sans mouvement. Le froid engourdit les mains. Les pieds s’engourdissent par le froid. Avoir la jambe engourdie. Certains poissons engourdissent la main de celui qui les touche. Absolument, Le sommeil… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • s'engourdir — ● s engourdir verbe pronominal être engourdi verbe passif Perdre sa sensibilité, sa mobilité : Avoir le bras engourdi. Être dans un état de passivité, de torpeur : Ses facultés s engourdissaient dans l inaction …   Encyclopédie Universelle

  • alourdir — [ alurdir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIe; de lourd 1 ♦ Rendre lourd, plus lourd. ⇒ charger, surcharger. « Ces grosses poulies [...] alourdissaient beaucoup le gréement » (Loti). 2 ♦ Par ext. Rendre pesant, moins alerte. « Sa tête alourdie de …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”