ENFROQUER
. v. a.
Faire quelqu'un moine. Il ne se dit qu'en plaisantant et par mépris. Ils ont séduit ce jeune homme, et l'ont enfroqué. Il n'est bon à rien, il faut l'enfroquer.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Le désespoir le saisit, il s'enfroqua.

ENFROQUÉ, ÉE. participe

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enfroquer — ENFROQUER.v. a. Faire Moine. Ils se sont rendus maîtres de ce jeune homme, et l ont enfroqué. Il s est enfroqué. Il ne se dit qu en plaisanterie et par mépris. Il n est bon à rien, il fautl ensroquer. Enfroqué, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enfroquer — (an fro ké) v. a. 1°   Terme de dénigrement. Mettre le froc, faire moine. Ils ont enfroqué ce jeune homme. 2°   S enfroquer, v. réfl. Se faire moine. Le chagrin le saisit ; il s enfroqua. HISTORIQUE    XVIe s. •   Les regnes d un Childeric l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • enfroqué — ⇒ENFROQUÉ, ÉE, adj. A. Péj. Qui est revêtu du froc. Ces prolétaires enfroqués (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 394). Emploi subst. Moine. Ce furent pourtant ces milices du cloître qui mirent un terme aux succès de nos vieux soldats : ils ne s… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”