ABANDONNEMENT
. s. m.
Action d'abandonner, de délaisser entièrement. Il a fait un abandonnement général de tous ses biens. Il a eu tort de consentir à l'abandonnement de ses droits.   Il signifie aussi, État d'une personne entièrement abandonnée, délaissée. Plaignez-le, dans l'abandonnement où il est de tous ses parents et de tous ses amis.   Il s'emploie quelquefois au sens moral, et signifie, Action de s'abandonner, de se laisser aller, de se livrer avec trop de facilité, sans aucune réserve. Il avait pour elle une tendresse qui allait jusqu'à l'abandonnement de toute volonté. Les fautes de ce prince résultèrent de son entier abandonnement à d'indignes favoris. N'avez-vous pas honte de votre abandonnement à une passion si méprisable ?

ABANDONNEMENT, employé absolument signifie, Déréglement excessif dans la conduite, dans les moeurs. Abandonnement infâme. Vivre dans l'abandonnement, dans le dernier abandonnement.

L'Academie francaise. 1835.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • abandonnement — ⇒ABANDONNEMENT, subst. masc. I. Action d abandonner une personne (cf. abandonner), ou parfois des choses concernant une personne : • 1. L abandon, l abandon, vous n avez que ça à dire; l abandonnement des disciples, la révocation des apôtres, la… …   Encyclopédie Universelle

  • abandonnement — Abandonnement. s. m. v. Délaissement entier. Il est quelquefois actif & se dit par rapport à celuy qui abandonne. L abandonnement de Dieu. c est un grand abandonnement de Dieu quand le pecheur vient jusqu à ne plus sentir de remords. Il est le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • abandonnement — ABANDONNEMENT. s. m. Délaissement entier. Il se dit également et De la personne qui abandonne, et de la chose abandonnée. Il est à plaindre dans l abandonnement où il est de tous ses parens et de tous ses amis. Il a fait un abandonnement général… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • abandonnement — Abandonnement, m. acut. Delaissement, Desertio, Defectio, Destitutio, C est abandon, Ainsi dit on Abandonnement de biens, pour la cession de biens que fait un debiteur à ses creanciers, qu on pourroit aussi dire deguerpissement de biens, Bonorum… …   Thresor de la langue françoyse

  • abandonnement — (a ban do ne man) s. m. 1°   Remise à.... L abandonnement des plus chers intérêts entre les mains d un ami. •   On prendra soin d entretenir les malades dans un saint abandonnement à la Providence, BOSSUET Règle.. •   Son abandonnement à la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ABANDONNEMENT — n. m. Action de s’abandonner, de se laisser aller, de se livrer avec trop de facilité. Il avait pour elle une tendresse qui allait jusqu’à l’abandonnement de toute volonté. Les fautes de ce prince résultèrent de son entier abandonnement à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • abandonnément — (a ban do né man) adv. D une manière abandonnée, sans réserve. •   Le premier président leur était trop indignement et trop abandonnément vendu pour être plaint de personne, SAINT SIMON 518, 126. Mot usité encore, comme on voit, au XVIIIe siècle… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Abandonnement — Aban|don|ne|ment [...dɔnə mã:] das; s, s <aus gleichbed. fr. abandonnement> svw. ↑Abandon …   Das große Fremdwörterbuch

  • Abandonnement — Aban|don|ne|ment 〈[abãdɔnəmã:] n. 15〉 = Abandon …   Universal-Lexikon

  • Abandonnement — A|ban|don|ne|ment 〈[ bãdɔnəmã:] n.; Gen.: s, Pl.: s〉 = Abandon [Etym.: frz.] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”